Album pour enfants (Tchaïkovski)

Apparence déplacer vers la barre latérale masquer

Album pour enfants Op. 39
Image illustrative de l’article Album pour enfants (Tchaïkovski)
Couverture d'une édition de l'Album pour enfants
Musique Piotr Ilitch Tchaïkovski
Durée approximative 30 min
Dates de composition 1878
Partition autographe Musée d'État de la Culture Musicale Mikhaïl Glinka, Moscou

L'Album pour enfants (en russe : Детский альбом ; en orthographe précédant la réforme de 1917-1918 : Дѣтскій альбомъ), op. 39, est un recueil de 24 pièces simples pour piano composées par Piotr Ilitch Tchaïkovski entre mai et juillet 1878. L'œuvre est dédiée à son neveu Vladimir Davydov.

Structure

  1. Prière du matin
  2. Matin d'hiver
  3. Le Petit cavalier
  4. Petite mère
  5. Marche des soldats de bois
  6. La Nouvelle Poupée
  7. La Poupée Malade
  8. L'Enterrement de la Poupée
  9. Valse
  10. Polka
  11. Mazurka
  12. Chanson Russe
  13. Prélude paysan
  14. Chanson folk
  15. Chanson italienne
  16. Vieille chanson française
  17. Chanson allemande
  18. Chanson napolitaine
  19. Nanny's story
  20. La Sorcière
  21. Douce rêverie
  22. Chant de l'alouette
  23. À l'Église
  24. Le Joueur d'orgue de Barbarie

Genèse

La première mention du projet remonte à février 1878, lorsqu'il fit part dans une lettre à son éditeur Petr Jurgenson, de son désir de composer un recueil de pièces faciles pour enfants. De retour à Kamenka, il commença la composition le 13 mai. Trois jours plus tard, il avait terminé les esquisses des 24 pièces. Peu après, il voyagea à Kamenka, Moscou, Nyzy et Kiev avant de revenir à Verbovka et reprendre la composition fin juillet. Entre le 25 juillet et le 1er août, il prépara le manuscrit et l'envoya à Jurgenson le 10 août avec d'autres manuscrits : la Grande Sonate (op. 37), la Liturgie de saint Jean Chrysostome (op. 41), quatre romances pour piano de l'opus 38 et Souvenir d'un lieu cher (op. 42). L'Album pour enfants fut publié en octobre.

La Chanson russe et Kamarinskaïa sont basées sur des chansons folkloriques russes. Tchaïkovski utilisa des mélodies du folklore italien, pour la Chanson napolitaine (l'air est aussi utilisé dans la Danse Napolitaine du troisième acte du Lac des cygnes), la Chanson italienne et Le Joueur d'orgue de Barbarie (aussi l'air de Rêverie interrompue, nº 12 des Douze pièces pour piano, op. 40). Il utilisa aussi le thème de la Vieille chanson française dans le Chœur des ménestrels de l'acte II de son opéra La Pucelle d'Orléans.

Notes et références

Liens externes