Bataille de Willstätt

Apparence déplacer vers la barre latérale masquer Bataille de Willstätt Description de cette image, également commentée ci-après Strasbourg vue depuis le Rhin, XVIIe siècle Informations générales
Date 28 septembre 1634
Lieu Willstätt, Allemagne
Issue Victoire catholique décisive
Belligérants
 Royaume de Suède
Ligue de Heilbronn
Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Drapeau de la Ligue catholique Ligue catholique
Commandants
Otto-Louis de Salm-Kyrbourg-Mörchingen (en) Charles IV de Lorraine
Johann von Werth
Forces en présence
7 000 fantassins et cavaliers 1 500 fantassins
3 000 cavaliers
Pertes
5 000 négligeables

Guerre de Trente Ans

Batailles

Guerre de Trente Ans   Données clés
Coordonnées 48° 34′ 16″ nord, 7° 48′ 32″ est
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
(Voir situation sur carte : Allemagne) Bataille de WillstättBataille de Willstätt
Géolocalisation sur la carte : Bade-Wurtemberg
(Voir situation sur carte : Bade-Wurtemberg) Bataille de WillstättBataille de Willstätt

Cet article est une ébauche concernant le domaine militaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La bataille de Willstätt a eu lieu pendant la « phase suédoise » (1630-1635) de la guerre de Trente Ans, près de la ville libre de Strasbourg, dans le Saint-Empire romain germanique. Après avoir infligé une lourde défaite à l'armée suédoise lors de la bataille de Nördlingen en septembre, les armées de l'empereur, de l'Espagne, et de la Ligue catholique ont envahi une grande partie de l'Allemagne du Sud, jusque-là tenue par les Suédois. À Wilsttätt, les armées de l'Empereur et de la Ligue catholique, dirigées par le duc Charles IV de Lorraine et le général Johann von Werth, défirent une force suédoise constituée de soldats allemands levés par le Rhingrave de Salm-Kyrburg-Mörchingen, le duc de Wurtemberg et le margrave de Bade-Dourlach. La bataille dure trois heures et se termine par la mort de 2 000 soldats suédois sur le champ de bataille et un nombre encore plus important au moment la déroute. Le Rhingrave quant à lui se réfugie à l'intérieur de Strasbourg.

Le même jour, les troupes impériales avaient pris Heilbronn, siège symbolique de la ligue du même nom, réunissant les princes protestants. À la suite des batailles de Nördlingen et de Willstätt, les Suédois avaient été chassés de la plus grande partie de l'Allemagne du Sud.

Références