Bellinzone

Apparence déplacer vers la barre latérale masquer

Bellinzone
(it) Bellinzona
Bellinzone
Blason de Bellinzone
Armoiries
Bellinzone
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton du Tessin Tessin
District Bellinzone
Localité(s) Camorino (Arla, Comelina, Margnetti, Monti, Scarsetti, Storni, Vigana di sopra), Claro (Brogo, Cassero, Duno, Torrazza, Scubiago), Giubiasco (Lôro, Motti, Sasso Piatto, Palasio, Pedevilla), Gnosca, Gorduno, Gudo (Progero, Cimalloco, Caneggio, Malacarne, Malcantone, Mondato, Casa Cima, Pian Marnino, Rotonda, Santa Maria, San Nazzaro, Sasso Grande), Moleno, Monte Carasso, Pianezzo (Paudo), Preonzo, Sant'Antonio (Vellano, Carmena, Melera, Melirolo, Carena), Sementina (Piancalardo)
Communes limitrophes Arbedo-Castione, Cadenazzo, Isone, Verzasca
Syndic
Mandat
Mario Branda (PS)
Depuis 2012
NPA 6500 Bellinzone 6512 Giubiasco 6513 Monte Carasso 6514 Sementina 6515 Gudo 6518 Gorduno 6523 Preonzo 6524 Moleno 6525 Gnosca 6528 Camorino 6582 Pianezzo 6583 Sant'Antonio 6702 Claro
No OFS 5002
Démographie
Population permanente 44 270 hab. (31 décembre 2022)
Densité 268 hab./km2
Langue Italien
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 00″ nord, 9° 01′ 00″ est
Altitude 238 m
Superficie 164,91 km2
Localisation
Carte de la commune  
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse Bellinzone
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse Bellinzone
Géolocalisation sur la carte : canton du Tessin
Voir sur la carte administrative du canton du Tessin Bellinzone
Liens
Site web www.bellinzona.ch
Sources
Référence population suisse
Référence superficie suisse

Bellinzone (en italien : Bellinzona ; en romanche : Blizuna  ; en latin : Bilitio ou à l'accusatif Bilitionem) est une ville et une commune suisse du canton du Tessin, dont elle est la capitale, ainsi que le chef-lieu du district du même nom.

Géographie

Photo aérienne par Walter Mittelholzer (1919).

Situation

La ville est située dans le centre du canton, sur la rivière Tessin. C'est un point de passage important d'où partent des routes vers les cols du Saint-Gothard, du Lukmanier, du San Bernardino et du Nufenen.

La commune de Bellinzone s'étend sur 164,91 km2. Lors du relevé de 2013-2018, les surfaces d'habitations et d'infrastructures représentaient 10,1 % de sa superficie, les surfaces agricoles 11,3 %, les surfaces boisées 68,5 % et les surfaces improductives 10,1 %.

Transports

La gare de Bellinzone est également le départ de la route cycliste nationale appelée route des Grisons qui conduit à Coire.

Histoire

La ville est pour la première fois citée en 590 dans un texte des Historiae de Grégoire de Tours car, aux portes de Bellinzone, se déroula une bataille entre Lombards et Francs : « Olo autem dux ad Bilitionem huius urbis castrum, in campis situm Caninis, inportunae accedens, iaculo sub papilla sauciatus, cecidit et mortuus est. »

Au Moyen Âge, la ville dépendait du duché de Milan. Les guerres successives menées par les cantons suisses aboutirent à l'annexion de Bellizone et sa région. Le bailliage de Bellinzone était propriété commune d'Uri, de Schwytz et de Nidwald. La Constitution de la République helvétique du 12 avril 1798 créa le canton de Bellinzone. En 1803, le canton du Tessin est créé par fusion du canton de Bellinzone avec le canton de Lugano. Bellinzone et les deux autres villes principales, Lugano et Locarno, se disputent alors le titre de capitale ; un décret de 1878 fixe définitivement les institutions à Bellinzone.

C'est à Bellinzone que le Théâtrophone fait ses débuts dès 1878 où, du théâtre de la ville, on transmet l'opéra Don Pasquale de Donizetti sur le réseau téléphonique.

Le 2 avril 2017, la commune de Bellinzone absorbe les communes voisines de Camorino, Claro, Giubiasco, Gnosca, Gorduno, Gudo, Moleno, Monte Carasso, Pianezzo, Preonzo, Sant'Antonio et Sementina.

Ancien blason de la "municipalité de la circonscription de Bellinzona" (en italien)

Politique et administration

Juridiction

Bellinzone abrite le siège du Tribunal pénal fédéral, en activité depuis 2004.

Administration cantonale

La ville abrite le Conseil d'État et le Grand Conseil du canton du Tessin.

Administration municipale

Municipalité

La ville est dirigée par une municipalité de sept membres, dont le maire, élus pour un mandat de quatre ans, qui forment l'organe exécutif.

Mario Branda est le maire de Bellinzone pour la quatrième législature consécutive, qui prendra fin en 2028.

Pour la législature 2024-2028, la municipalité est composée de 3 membres du PLR, de 2 membres du PS, d'un membre du Centre et d'un membre de la Lega.

Conseil communal

Un conseil communal de cinquante membres élus constitue l'organe représentatif.

Pour la législature 2024-2028, le Conseil communal est composé de 19 élus du PLR, de 13 élus du PS, de 10 élus du Centre, de 9 élus de la Lega-UDC, de 3 élus des Verts et Indépendants, de 2 élus d'Avanti con Ticino&Lavoro-Più Donne, de 2 élus du MPS et de 2 élus d'Il Noce.

Population et société

Démographie

Bellinzone comptait, en tenant compte de son périmètre communal au 2 avril 2017, 44 270 habitants fin 2022. Et sa densité de population atteignait alors 268 hab./km2.

Sports

Économie

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Culture et patrimoine

Lieux et monuments

Bellinzone dans l'art

Personnalités liées à la ville

Galerie

Articles connexes

Références

  1. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel » Accès libre, sur Office fédéral de la statistique (consulté le 31 août 2023).
  2. « Portraits régionaux 2021: chiffres-clés de toutes les communes » Accès libre , sur Office fédéral de la statistique (consulté le 5 mars 2023).
  3. Office fédéral de la statistique, « Statistique de la superficie standard - Communes selon 4 domaines principaux » Accès libre , sur www.bfs.admin.ch, 25 novembre 2021 (consulté le 25 mars 2023).
  4. Christian Brochand, Histoire générale de la Radio et de la Télévision en France - La Documentation française - Paris 1994 -2110029927
  5. « Répertoire officiel des communes de Suisse - Modifications annoncées 2017 - Version du 23.03.2017 (remplace la version du 16.12.2016) », sur bfs.admin.ch, 23 mars 2017 (consulté le 25 mars 2017).

Liens externes