Canton de Bâle-Ville

Apparence déplacer vers la barre latérale masquer

Canton de Bâle-Ville
Blason de Canton de Bâle-Ville
Blason
Drapeau de Canton de Bâle-Ville
Drapeau
Localisation du canton en Suisse.
Noms
Nom allemand Kanton Basel-Stadt
Nom italien Canton Basilea Città
Nom romanche Chantun Basilea-Citad
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Entrée dans la Confédération 13 juillet 1501
ISO 3166-2 CH-BS
Chef-lieu Bâle
Districts Aucun
Communes 3
Exécutif Conseil d'État (Regierungsrat) (7 sièges)
Législatif Grand Conseil (Grosser Rat) (100 sièges)
Conseil des États 1 siège
Conseil national 4 sièges
Démographie
Population
permanente
196 786 hab. (31 décembre 2022)
Densité 5 319 hab./km2
Rang démographique 15e
Langue officielle Allemand
Géographie
Coordonnées 47° 34′ nord, 7° 36′ est
Altitude Min. 246 m (Kleinhüningen)
Max. 522 m (St. Chrischona)
Superficie 37 km2
Rang 26e
Liens
Site web www.bs.ch

Le canton de Bâle-Ville (BS, en allemand : Basel-Stadt) est l'un des 26 cantons de la Suisse. Son chef-lieu est Bâle.

Toponymie

Selon l'arrêté de la Diète du 26 août 1833, le nom officiel du canton est « Kanton Basel-Stadttheil ». Selon la Constitution cantonale de 1847, son nom est « Kanton Basel-Stadt » ; en italien « Basilea-Città » ; en romanche « Basilea-Citad ».

Géographie

Généralités

Le canton de Bâle-Ville est traversé par le Rhin. Il se trouve aux frontières avec celles de l'Allemagne (land de Bade-Wurtemberg) et de la France (région Grand Est).

Le point culminant du canton se trouve à St. Chrischona, à 522 m d'altitude, et son point le plus bas se trouve dans le quartier de Kleinhüningen, au bord du Rhin à Bâle, à 246 m d'altitude. Avec 37 km2, Bâle-Ville est le plus petit canton de Suisse.

Transports

L'aéroport international de Bâle-Mulhouse-Fribourg (EuroAirport) est situé à quelques kilomètres du centre du canton, en territoire français. Les compagnies Basler Verkehrs-Betriebe (BVB) et Baselland Transport (BLT) desservent le canton qui a aussi, la particularité, commune avec celui de Genève, de n'avoir aucune ligne CarPostal.

Histoire

Le demi-canton de Bâle-Ville n'existe que depuis 1833 (voir Séparation de Bâle). Auparavant, et lors de son entrée dans la Confédération en 1501, il faisait partie avec Bâle-Campagne du canton de Bâle.

Politique et administration

Organisation territoriale

Article détaillé : Communes du canton de Bâle-Ville.

Le canton de Bâle-Ville n'est, de par sa taille, pas divisé en districts.

Bâle-Ville compte trois communes dont deux villes :

Sécurité

Pour assurer la sécurité de la population, le canton opère une police cantonale.

Le canton gère conjointement avec les autorités zougoises l'établissement pénitentiaire de Bostadel,. L'établissement, situé sur le territoire zougois, est destiné à accueillir des détenus masculins condamnés à une peine de prison ou un internement.

Démographie

Population

Au 31 décembre 2022, le canton de Bâle-Ville compte 196 786 habitants, soit 2,2 % de la population totale de la Suisse. Il est ainsi le quinzième canton le plus peuplé. La densité de population atteint 5 319 hab./km2, la plus forte densité d'un canton en Suisse.

Religion

Les protestants sont légèrement dominants et forment 27 % de la population du canton. Le quart des habitants revendique l'appartenance au catholicisme romain.

Le tableau suivant détaille la population du canton suivant la religion, en 2000 :

Religion Population %
Protestants +51 103, +027,2
Catholiques romains +46 802, +024,9
Communautés islamiques +12 643, +006,7
Chrétiens-orthodoxes +04 783, +002,5
Communauté de confession juive +01 421, +000,8
Catholiques chrétiens +00519, +000,3
Aucune appartenance +58 334, +031,
Autres +12 474, +006,6
Total +188 079, +100,

Note : les intitulés des religions sont ceux donnés par l'Office fédéral de la statistique ; les protestants comprennent les communautés néo-apostoliques et les témoins de Jéhovah ; la catégorie « Autres » inclut les personnes ne se prononçant pas.

L'hôtel de ville (Rathaus) sur la place du marché.

Économie

Revenu : 16 865 M CHF.

Le canton est une région pilote depuis 2001 pour le projet de société à 2000 watts proposé par l'École polytechnique fédérale de Zurich.

Le canton affiche une fiscalité très attrayante pour les entreprises : le taux d’imposition ne peut dépasser les 7,83 %.

Culture locale

Emblèmes

Article connexe : Drapeau et armoiries du canton de Bâle-Ville.

Le canton de Bâle-Ville a pour emblèmes un drapeau et un blason. Les armoiries de Bâle-Ville se blasonnent : D’argent à la crosse de saint-Gall de sable tournée à dextre.

Langue

La langue officielle du canton est l'allemand.

Le tableau suivant détaille la langue principale des habitants du canton en 2000 :

Langue Locuteurs %
Allemand +149 192, +079,3
Italien +09 409, +005,
Français +04 658, +002,5
Turc +04 086, +002,2
Espagnol +03 881, +002,1
Langues slaves de l'ex-Yougoslavie +03 854, +002,
Albanais +02 443, +001,3
Portugais +01 502, +000,8
Romanche +00231, +000,1
Autres +08 823, +004,7
Total +188 079, +100,

Notes et références

  1. « Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2008 »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Office fédéral de la statistique (consulté le 8 décembre 2008).
  2. (de) « Der Regierungsrat heisst Sie willkommen! », sur regierungsrat.bs.ch (consulté le 8 décembre 2008).
  3. (de) « Parlament »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur grosserrat.bs.ch (consulté le 8 décembre 2008).
  4. « Liste des conseillers aux États par canton », sur parlement.ch (consulté le 8 décembre 2008).
  5. « Liste des conseillers nationaux par canton », sur parlement.ch (consulté le 8 décembre 2008).
  6. Bernard Degen, « Canton de Bâle-Ville » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du 30 mai 2017.
  7. « Les points culminants des cantons suisses » , sur Office fédéral de la statistique (consulté le 7 décembre 2021).
  8. (de) Hans Graber, « Geografie: Die Hochs und Tiefs der Kantone », sur Luzerner Zeitung (consulté le 9 décembre 2021).
  9. « Portraits régionaux 2021: chiffres-clés de toutes les communes » Accès libre , sur Office fédéral de la statistique (consulté le 5 mars 2023).
  10. Bernard Wuthrich, « L’astuce qui fait tomber le chef de CarPostal », sur letemps.ch, 6 février 2018 (consulté le 8 février 2018).
  11. (de) « Willkommen bei der Kantonspolizei Basel-Stadt », sur polizei.bs.ch (consulté le 16 juillet 2020).
  12. Catalogue des établissements pénitentiaires, Berne, Office fédéral de la statistique, 2020, 111 p. (lire en ligne), p. 90
  13. (de) « Justizvollzugsanstalt », sur Kanton Zug (consulté le 16 juillet 2020).
  14. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel » Accès libre, sur Office fédéral de la statistique (consulté le 31 août 2023).
  15. « Population résidante de la Suisse, par grande région et canton, de 1850 à 2000 » , sur ge.ch (consulté le 7 décembre 2021).
  16. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur bfs.admin.ch (consulté le 7 décembre 2021).
  17. « Religions »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Office fédéral de la statistique, 2008 (consulté le 25 novembre 2008).
  18. Page du projet sur le site de Bâle
  19. Thomas Lemahieu, « Big pharma. Parfum d’évasion fiscale dans l’ARN messager », sur L'Humanité, 15 juillet 2021.
  20. « Drapeaux des cantons de Suisse », sur touslesdrapeaux.xyz (consulté le 6 décembre 2021).
  21. « Langues »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Office fédéral de la statistique, 2008 (consulté le 25 novembre 2008).

Annexes

Bibliographie

Article connexe

Liens externes