Canton de Berne

Apparence déplacer vers la barre latérale masquer

Canton de Berne
Blason de Canton de Berne
Blason
Drapeau de Canton de Berne
Drapeau
Localisation du canton en Suisse.
Noms
Nom allemand Kanton Bern
Nom italien Canton Berna
Nom romanche Chantun Berna
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Entrée dans la Confédération 6 mars 1353
ISO 3166-2 CH-BE
Chef-lieu Berne
Arrondissements administratifs 10
Communes 335
Exécutif Conseil exécutif (Regierungsrat) (7 sièges)
Législatif Grand conseil (Grosser Rat) (160 sièges)
Conseil des États 2 sièges
Conseil national 26 sièges
Démographie
Gentilé Bernois
Population
permanente
1 051 437 hab. (31 décembre 2022)
Densité 176 hab./km2
Rang démographique 2e
Langues officielles Allemand, français
Géographie
Coordonnées 46° 50′ 24″ nord, 7° 36′ 00″ est
Altitude Min. 402 m (Wynau)
Max. 4 274 m (Finsteraarhorn)
Superficie 5 959,44 km2
Rang 2e
Liens
Site web www.be.ch

Le canton de Berne (BE, en allemand : Kanton Bern) est l'un des 26 cantons de la Suisse. Son chef-lieu est la ville fédérale, et capitale de facto de la Confédération, Berne. Il est officiellement bilingue allemand-français.

Toponymie

Le canton se nomme « canton de Berne » en français et Kanton Bern en allemand (les deux langues officielles). Berne était une « Ville et République » jusqu'en 1798 et de 1815 à 1831 et une « République » de 1831 à 1846.

Il se nomme cainton d'Bierne en franc-comtois (aussi appelé patois jurassien), ; canton de Bèrna en arpitan (ou francoprovençal),, ; et Kanton Bärn en suisse allemand,.

Son nom dans les deux autres langues nationales suisses est canton Berna ou cantone di Berna en italien ; et chantun Berna en romanche.

Géographie

Généralités

Le canton de Berne se situe dans le nord-ouest de la Suisse, à la frontière entre la partie francophone et la partie germanophone du pays. Il s'étend des Alpes bernoises jusqu'au Jura en traversant le Plateau suisse. Il possède une frontière avec onze autres cantons : au nord avec le canton du Jura, à l'ouest avec les cantons de Vaud, Neuchâtel et Fribourg, au sud avec le Valais et à l'est avec Soleure, Argovie, Lucerne, Obwald, Nidwald et Uri.

Le canton culmine au Finsteraarhorn, à 4 274 m d'altitude, et son point le plus bas se trouve à Wynau, au bord de l'Aar, à 402 m d'altitude. Avec 5 959,44 km2, Berne est le deuxième plus grand canton de Suisse ; seul le canton des Grisons est plus grand.

Géographie physique

À l'est de la ville de Berne, du côté de l'Oberland bernois (les Préalpes), se situe la vallée de l'Emme, l'Emmental, où est produit le fromage du même nom.

Au nord-ouest de la ville de Berne se trouve le Seeland, une région d'anciens marécages, gagnée à la culture maraîchère grâce à la correction des eaux du Jura.

Vue des Alpes bernoises, depuis Neuchâtel.

Climat

Relevé météorologique du canton de Berne pour la période 1981-2010.
Données Station jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Températures moyennes max. (°C) Interlaken 3,1 5,1 10,1 14,1 18,8 21,9 24,4 23,5 19,3 14,4 7,7 3,8 13,9
Berne / Zollikofen 2,8 4,7 9,6 13,5 18,3 21,7 24,3 23,8 19,2 13,9 7,3 3,4 13,5
Jungfraujoch −9,7 −10,5 −9,4 −7,0 −2,5 0,8 3,1 3 0,3 −2,3 −6,9 −8,9 −4,2
Langnau 2,6 4,1 8,3 11,9 16,8 20,2 22,7 22,1 18,1 13,4 6,7 3,1 12,5
Températures moyennes min. (°C) Interlaken −3,6 −3,0 0,3 3,4 7,9 11,1 13,2 12,8 9,5 5,6 0,6 −2,2 4,6
Berne / Zollikofen −3,6 −3,1 0,2 3 7,4 10,5 12,5 12,3 8,9 5,4 0,4 −2,3 4,3
Jungfraujoch −15,7 −16,4 −15,1 −12,7 −7,9 −4,9 −2,3 −2,2 −4,8 −7,5 −12,3 −14,7 −9,7
Langnau −4,5 −4,1 −0,9 1,8 6,2 9,3 11,4 11,2 8,2 4,7 −0,3 −3,3 3,3
Précipitations (mm) Interlaken 73 70 80 87 121 138 139 144 96 78 84 86 1 196
Berne / Zollikofen 60 55 73 82 119 111 106 116 99 88 76 74 1 059
Jungfraujoch
Langnau 80 77 94 101 154 163 155 154 118 97 89 96 1 376
Ensoleillement (heures) Interlaken 67 79 121 151 176 188 219 193 150 104 68 53 1 570
Berne / Zollikofen 64 87 136 158 182 206 237 217 165 113 68 49 1 683
Jungfraujoch 124 125 151 152 152 164 185 189 175 147 116 109 1 787
Langnau
Source : MétéoSuisse.

Histoire

Article détaillé : Histoire du canton de Berne.

Le canton de Berne descend de la Respublica Bernensis. Ce vaste État-Ville au nord des Alpes avait été créé par la ville de Berne, fondée en 1191. Sa souveraineté s'étendait du Léman (annexion du pays de Vaud en 1536) à l'Argovie (1415). Membre de la Confédération suisse depuis 1353, Berne accède, après la Réforme protestante (1528), au rang de puissance européenne.

Institutions politiques

Logo du canton.

Un statut particulier est accordé aux trois districts francophones du Jura bernois ainsi qu'à la population francophone de la région de Bienne. Ce statut est destiné à promouvoir la culture francophone de ces régions ainsi qu'à renforcer leur participation politique dans le canton. Cette loi instaure le Conseil du Jura bernois pour le Jura bernois et le Conseil des affaires francophones du district bilingue de Bienne pour le district de Bienne.

Politique et administration

Pouvoir législatif

Le pouvoir législatif est détenu par le Grand Conseil, constitué de 160 membres (députés) élus au scrutin proportionnel tous les quatre ans. Les dernières élections ont eu lieu le 27 mars 2022.

Pour les élections du 9 avril 2006, le nombre de députés a été réduit de 200 à 160 sièges à la suite de l'acceptation de la nouvelle loi sur le Grand Conseil bernois par le corps électoral lors de la votation cantonale du 22 septembre 2002. Les sièges francophones garantis au Jura bernois restent inchangés par la nouvelle loi. Ceci permet à la minorité francophone du canton d'obtenir un plus grand poids politique au niveau cantonal, soit un peu moins de 10 % de représentativité.

Composition
Parti Sièges 2006
(160)
Parts de suffrages exprimés
2006
Sièges 2010

(160)

Parts de suffrages exprimés

2010

Sièges 2014

(160)

Parts de suffrages exprimés

2014

Sièges 2018

(160)

Parts de suffrages exprimés

2018

UDC 47 27,42 % 44 26,62 % 49 28,99 % 46 26,76 %
PS 42 24,03 % 35 18,86 % 33 19,13 % 38 22,33 %
PBD 25 16,3 % 14 11,19 % 13 9,02 %
PLR 26 16,4 % 17 10,34 % 17 10,65 % 20 11,72 %
Les Verts 19 12,9 % 16 10,1 % 15 10,06 % 14 9,94 %
PEV 13 7,34 % 10 5,9 % 12 6,44 % 10 6,17 %
UDF 6 4,78 % 5 4,4 % 5 4,06 % 5 3,72 %
pvl 4 4,07 % 11 6,70 % 11 6,91 %
PSA 3 1,29 % 3 1,04 % 3 0,67 % 3 0,68 %
PDC 1 1,76 % 1 1,16 % 0 0,75 % 0 0,45 %
DS 1 2,19 % 0 0,41 % 0 0,26 % 0 0,18 %
Entente 1 0,33 % 0 0,24 % 0 0,06 % 0 0,31 %
PSL 1 0,45 %
Pouvoir exécutif

Le pouvoir exécutif est détenu par le Conseil-exécutif, équivalent du Conseil d'État. Il est composé de sept membres (les conseillers d'état) élus au suffrage majoritaire par le corps électoral, dont un siège est garanti par la Constitution cantonale à la région francophone du Jura bernois.

Les membres du Conseil-exécutif :

Le chancelier est Christoph Auer.

Quelques anciens conseillers d'État :

Pouvoir judiciaire

Le pouvoir judiciaire, en ce qui concerne les affaires civiles et pénales, est représenté par le Tribunal d'arrondissement (tribunal de 1re instance) et la Cour suprême (tribunal de recours). Il existe treize tribunaux d'arrondissement. La Cour suprême est composée de 20 juges nommés par le Grand Conseil pour une durée de six ans.

En parallèle, le Tribunal administratif assure les questions de droit administratif et des litiges concernant les assurances sociales. Ses membres sont au nombre de 18 (plus deux suppléants) et c'est le Grand Conseil qui les élit pour six ans.

Organisation territoriale

Arrondissements Arrondissements du canton de Berne.

Jusqu'au 1er janvier 2010, le canton était découpé en 26 districts tous nommés selon leur chef-lieu. À partir de cette date, le découpage a été refait avec seulement dix arrondissements administratifs correspondant aux régions du canton, bien que les districts continuent constitutionnellement d'exister :

Communes

Au 31 décembre 2022, le canton de Berne compte quatorze villes de plus de 10 000 habitants :

Le canton de Berne vers 1790. À cette époque, le canton englobait l'actuel canton de Vaud et une partie de l'actuel canton d'Argovie, mais pas encore le Jura bernois (intégré en 1815).

Voir aussi la liste des communes du canton de Berne.

Sécurité

Le canton gère une police cantonale dont la mission est d'assurer la sécurité de la population. L'institution est organisée en plusieurs services comportant notamment la police judiciaire, la police du lac, la police montée ou l'unité canine.

Dix lieux de détention existent sur le territoire cantonal :

Population et société

Démographie

Population

Au 31 décembre 2022, le canton de Berne compte 1 051 437 habitants, soit 11,9 % de la population totale de la Suisse. Seul le canton de Zurich est plus peuplé. Sa densité de population atteint 176 hab/km2, légèrement inférieure à la moyenne suisse.

Religion

La majorité des habitants du canton revendique l'appartenance au protestantisme.

Le tableau suivant détaille la population du canton suivant la religion, en 2013 :

Religion Pourcentage
Protestants 53,87 %
Sans religion 16,90 %
Catholiques romains 16,30 %
Autres chrétiens 6,59 %
Musulmans 3,74 %
Juifs 0,08 %
Autres 1,47 %

Note : les intitulés des religions sont ceux donnés par l'Office fédéral de la statistique ; les protestants comprennent les communautés néo-apostoliques et les témoins de Jéhovah ; la catégorie « Autres » inclut les personnes ne se prononçant pas.

Formation et recherche

D’une grande richesse, le secteur bernois de la formation se compose de l’école obligatoire, des écoles moyennes, de la formation professionnelle et des hautes écoles. Quatre possibilités s’offrent à ceux et celles qui veulent étudier dans le canton de Berne : l’Université, la Haute École Spécialisée Bernoise, la Haute école pédagogique germanophone (PHBern) et la HEP Bejune (francophone). L’école internationale de Berne est un externat reconnu par le CIS (Council of International Schools) et l’association NEASC (New England Association of Schools and Colleges) qui dispense aux enfants et adolescents un enseignement en langue anglaise selon un programme scolaire international.

L’Université de Berne valorise les connaissances scientifiques de ses diplômés au travers de la recherche. Les hautes écoles spécialisées misent sur la recherche appliquée et le développement pour créer du savoir-faire. La politique bernoise et la Promotion économique soutiennent activement le transfert de connaissances entre la recherche scientifique et le tissu industriel.

Économie

Espace et structure économiques

Le canton de Berne s’étend du Jura aux Alpes. Sa taille et la diversité de ses paysages lui confèrent une structure économique variée. Le secteur public, l’agriculture, l’information, le tourisme et le secteur sanitaire et social y sont fortement représentés par rapport à la moyenne suisse. Le secteur sanitaire et social, qui employait 71 100 personnes en 2008, en est la branche économique majeure.

Le canton de Berne est un espace économique important appelé, par son bilinguisme, à servir de trait d’union entre les régions alémaniques et francophones de la Suisse. Il abrite de nombreuses grandes entreprises internationales, en particulier dans l’industrie de précision, l’horlogerie et le génie médical. Les machines-outils et les montres constituent 44,9 % des exportations bernoises, dont 54,4 % sont destinées aux pays de l’UE (chiffres 2010).

Employant plus de 15 000 personnes, le secteur des technologies énergétiques et environnementales font du canton de Berne un site d’implantation florissant pour les écotechnologies. À l’horizon 2025, la stratégie économique cantonale mise sur la promotion et le développement des technologies propres (communiqué de presse du canton de Berne du 30 juin 2011) (chiffres tirés du « Rapport sur la situation économique », édition 2011).

Clusters

Grâce à sa politique des clusters, le canton de Berne favorise les réseaux d’entreprises et, du même coup, le transfert de savoir et de technologie. Véritables réseaux de compétences, les clusters jouent un rôle-clé dans le développement économique. Leur croissance moyenne est supérieure à la croissance économique du canton. 32,8 % de la population active bernoise travaillent au sein de clusters (2008). Les réseaux de compétences suivants réunissent régulièrement quantité d’entreprises :

Tourisme

Le canton de Berne est l’un des trois plus importantes destinations touristiques suisses. Il se compose de six grandes régions : l’Oberland bernois, avec ses majestueux lacs et montagnes, l’Emmental, dont les vallons abritent d’imposantes fermes fleuries, la Haute-Argovie, avec ses prairies et ses forêts, la région de Berne-Mittelland, avec en son cœur la vieille ville de Berne, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, le Seeland, avec ses lacs et cultures maraîchères, et la région francophone du Jura bernois avec son parc naturel régional du Chasseral. Les destinations touristiques bernoises les plus connues sont la ville de Berne, la Jungfrau Aletsch-Bietschorn – inscrite au patrimoine mondial naturel de l’UNESCO, Gstaad, Grindelwald, Interlaken et Adelboden. Le tourisme est la principale activité économique de l’Oberland bernois.

Depuis juin 2011, les palafittes du lac de Bienne sont également inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Culture

Emblèmes

Article connexe : Drapeau et armoiries du canton de Berne.

Le canton de Berne a pour emblèmes un drapeau et un blason. Les armoiries de Berne se blasonnent : De gueules à la bande d’or à l’ours passant de sable armé, lampassé et vilené de gueules. La première trace documentée d'un drapeau de Berne date de 1208, et le drapeau actuel date de 1365 au plus tard. L'utilisation d'un ours, d'abord sur fond blanc, date de la fondation de la ville, en 1160. Selon une légende, Berthold V de Zähringen, le fondateur de Berne, aurait tué un ours près de la nouvelle ville. L'animal est depuis devenu l'emblème du canton. Depuis 1957, la loi définit que l'ours du drapeau est un mâle. Les couleurs jaune et rouge seraient apparues en 1289 ; le rouge honorerait les hommes tombés au combat durant la bataille de Schlosshalde.

Langues

Les langues officielles du canton sont l'allemand et le français. La partie francophone est composée du Jura bernois et de Bienne. Cependant, les langues traditionnelles ou « patois » de la partie francophone sont, au nord-est, le franc-comtois (aussi appelé patois jurassien), comme dans le canton du Jura, et, au sud-est, l'arpitan (aussi appelé francoprovençal), comme dans le reste de la Suisse romande. L'idiome traditionnel de la partie centrale du Jura bernois, quant à elle, est un dialecte de transition entre le franc-comtois et l'arpitan.

Le tableau suivant détaille la langue principale des habitants du canton en 2000 :

Langue Locuteurs %
Allemand +804 190, +084,
Français +72 646, +007,6
Italien +18 908, +002,
Albanais +09 092, +000,9
Langues slaves de l'ex-Yougoslavie +08 539, +000,9
Espagnol +08 220, +000,9
Portugais +06 052, +000,6
Turc +03 344, +000,3
Romanche +00688, +000,1
Autres +25 518, +002,7
Total +957 197, +100,
Langue principale parlée par la population résidente (en %) Légende
  • Allemand
  • Français
  • Italien
  • Autre(s) langue(s) seulement
Sources

Les langues parlées en 2010 sont : l’allemand 85,7 % des habitants, le français 11,0 %, l'italien 3,2 %, l'anglais 2,8 % et les autres langues 10,5 % .

Annexes

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Références

  1. « Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2008 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 8 décembre 2008)
  2. « Conseil-exécutif », sur be.ch (consulté le 8 décembre 2008)
  3. « Grand Conseil », sur be.ch (consulté le 8 décembre 2008)
  4. « Liste des conseillers aux États par canton », sur parlement.ch (consulté le 8 décembre 2008)
  5. « Liste des conseillers nationaux par canton », sur parlement.ch (consulté le 8 décembre 2008)
  6. Beat Junker, Anne-Marie Dubler (trad. Pierre-G. Martin), « Canton de Berne » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du 18 janvier 2018.
  7. (de) Beat Junker et Anne-Marie Dubler, « Bern (Kanton) » Accès libre, sur Dictionnaire historique de la Suisse, 18 janvier 2018 (consulté le 1er mars 2023)
  8. Jean-Marie Moine, Dictionnaire du patois : français-patois, Société jurassienne d'émulation, 2006 (lire en ligne)
  9. Michel Cerf et Louis-Joseph Fleury, « Bïnv’niaince è Môtie dains l’cainton du Jura. » Accès libre, sur Djâsans patois jurassien, 24 juin 2017 (consulté le 1er mars 2023)
  10. « Canton de Berne » Accès libre, sur Apertium (consulté le 1er mars 2023)
  11. DicoFranPro : dictionnaire français/francoprovençal, « Canton » Accès libre, sur Département de littératures et de langues du monde de l'Université de Montréal (consulté le 1er mars 2023)
  12. DicoFranPro : dictionnaire français/francoprovençal, « Berne » Accès libre, sur Département de littératures et de langues du monde de l'Université de Montréal (consulté le 1er mars 2023)
  13. (gsw-CH) « Bärn » Accès libre, sur Wörterbuch Berndeutsch-Deutsch (consulté le 1er mars 2023)
  14. (gsw-CH) Hans Abplanalp, I gah nid furt: Erzählung, Zytglogge, 2016 (ISBN 978-3-7296-0914-3, lire en ligne), p. 141
  15. (it) Beat Junker et Anne-Marie Dubler, « Berna (cantone) » Accès libre, sur Dictionnaire historique de la Suisse, 18 janvier 2018 (consulté le 1er mars 2023)
  16. (rm) Office fédéral de la culture, « Berna » Accès libre, sur Traditions vivantes (consulté le 1er mars 2023)
  17. « Les points culminants des cantons suisses » , sur Office fédéral de la statistique (consulté le 7 décembre 2021)
  18. (de) Hans Graber, « Geografie: Die Hochs und Tiefs der Kantone », sur Luzerner Zeitung (consulté le 9 décembre 2021).
  19. « Portraits régionaux 2021: chiffres-clés de toutes les communes » Accès libre , sur Office fédéral de la statistique (consulté le 5 mars 2023).
  20. MétéoSuisse, « Normes climatologiques Interlaken » , sur meteosuisse.admin.ch (consulté le 30 novembre 2021).
  21. MétéoSuisse, « Normes climatologiques Berne / Zollikofen » , sur meteosuisse.admin.ch (consulté le 30 novembre 2021).
  22. MétéoSuisse, « Normes climatologiques Jungfraujoch » , sur meteosuisse.admin.ch (consulté le 30 novembre 2021).
  23. MétéoSuisse, « Normes climatologiques Langnau » , sur meteosuisse.admin.ch (consulté le 30 novembre 2021).
  24. Loi sur le statut particulier, LStP
  25. Les membres du Conseil-exécutif, site officiel du canton de Berne
  26. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel » Accès libre, sur Office fédéral de la statistique (consulté le 31 août 2023).
  27. « Nous nous présentons », sur q (consulté le 23 juin 2020)
  28. « Détention (Exécution judiciaire) Direction de la sécurité - Canton de Berne », sur www.pom.be.ch (consulté le 23 juin 2020)
  29. « Établissement pénitentiaire de Thorberg (Exécution judiciaire) Direction de la sécurité - Canton de Berne », sur www.pom.be.ch (consulté le 23 juin 2020)
  30. « Établissement pénitentiaire de Witzwil (Exécution judiciaire) Direction de la sécurité - Canton de Berne », sur www.pom.be.ch (consulté le 23 juin 2020)
  31. « Établissement pénitentiaire de St-Jean (Exécution judiciaire) Direction de la sécurité - Canton de Berne », sur www.pom.be.ch (consulté le 23 juin 2020)
  32. « Établissement pénitentiaire de Hindelbank (Exécution judiciaire) Direction de la sécurité - Canton de Berne », sur www.pom.be.ch (consulté le 23 juin 2020)
  33. « Peines et mesures pour mineurs (Exécution judiciaire) Direction de la sécurité - Canton de Berne », sur www.pom.be.ch (consulté le 23 juin 2020)
  34. « Population résidante de la Suisse, par grande région et canton, de 1850 à 2000 » , sur www.ge.ch (consulté le 7 décembre 2021).
  35. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur bfs.admin.ch (consulté le 7 décembre 2021).
  36. Population résidante permanente âgée de 15 ans ou plus selon l'appartenance religieuse
  37. « Drapeaux des cantons de Suisse », sur touslesdrapeaux.xyz (consulté le 6 décembre 2021).
  38. (en) « Bern / Berne canton (Switzerland) », sur www.crwflags.com (consulté le 5 décembre 2021)
  39. Alain Dubois, « La conservation et la valorisation de la mémoire des patois dans le Valais romand », Bulletin annuel de la Bibliothèque et des Archives cantonales du Valais, des Musées de Valère et de la Majorie,‎ 2006, p. 374 (lire en ligne)
  40. « Langues », Office fédéral de la statistique, 2008 (consulté le 25 novembre 2008)
  41. « Population résidente avec le français comme langue principale, en 2000] » (consulté le 21 mai 2020).
  42. Statistique suisse consulté le 10 décembre 2013