Julien Odoul

Apparence déplacer vers la barre latérale masquer

Julien Odoul
Illustration.
Julien Odoul en 2019.
Fonctions
Député français
En fonction depuis le 22 juin 2022
(2 ans et 20 jours)
Élection 19 juin 2022
Réélection 30 juin 2024
Circonscription 3e de l'Yonne
Législature XVIe et XVIIe (Cinquième République)
Groupe politique RN
Prédécesseur Michèle Crouzet
Conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté
En fonction depuis le 4 janvier 2016
(8 ans, 6 mois et 8 jours)
Élection 13 décembre 2015
Réélection 27 juin 2021
Circonscription Yonne
Président Marie-Guite Dufay
Groupe politique FN puis RN
(président depuis 2017)
Conseiller municipal de Sens
3 juillet 20207 octobre 2022
(2 ans, 3 mois et 4 jours)
Élection 28 juin 2020
Maire Marie-Louise Fort
Successeur Ludovic Massard
Biographie
Date de naissance 8 mai 1985
Lieu de naissance Paris (France)
Nationalité Française
Parti politique PS (2006-2007)
NC (2009-2014)
UDI (2012-2014)
FN/RN (depuis 2014)
Profession Attaché parlementaire

Julien Odoul, né le 8 mai 1985 à Paris, est un homme politique français.

Successivement membre du Parti socialiste (PS), du Nouveau Centre (NC) puis de l'Union des démocrates et indépendants (UDI), il rejoint le Front national (devenu Rassemblement national) en 2014. Il est conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté depuis 2016, conseiller municipal de Sens de 2020 à 2022 et député de l'Yonne depuis 2022. Il est également nommé porte-parole du Rassemblement national par Marine Le Pen en 2021.

Situation personnelle

Julien Odoul naît le 8 mai 1985, à Paris. Sa famille paternelle est originaire de l'Yonne. Il est titulaire d’une maîtrise d’histoire.

En parallèle de ses études, il est mannequin de charme,, faisant notamment la couverture du magazine gay Têtu à 21 ans,,,. Trois ans après, il est en couverture du magazine allemand Gab, et apparaît dans une vidéo érotique, médiatisée par Le Canard enchaîné en 2021,.

Il travaille pour le Conseil supérieur de la fonction militaire (CSFM), où il écrit un ouvrage intitulé Histoire du statut militaire et de la concertation dans l'armée française, qui est présenté au président de la République, François Hollande, le 9 décembre 2013, lors de la 90e session du CSFM.

Parcours politique

Débuts

Julien Odoul rallie le Parti socialiste (PS) dans le but de soutenir Laurent Fabius à la primaire de 2006, puis le quitte en 2007. Il adhère au Nouveau Centre (NC) en 2009.

En 2012, il rejoint les rangs de l'Union des démocrates et indépendants (UDI),. Collaborateur du député-maire centriste d’Issy-les-Moulineaux, André Santini, il travaille pour lui jusqu’en 2011. Aux élections législatives de 2012, il est candidat centriste dans la dixième circonscription du Val-de-Marne, y réalisant le score de 1,60 %.

Il aurait rencontré Marine Le Pen en juillet 2014. Il intègre le Front national (FN) en septembre de la même année.

Élu de Bourgogne-Franche-Comté

À la suite des élections régionales de 2015, Julien Odoul entre au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté comme élu de l’Yonne, obtenant son premier mandat électoral. En 2017, il prend la tête du groupe Front national au conseil régional après la scission du groupe et le départ de Sophie Montel pour les non-inscrits, puis intègre en 2018 le bureau national du parti.

Candidat aux élections législatives de 2017 dans la troisième circonscription de l'Yonne, il est battu au second tour avec 44,41 % des suffrages exprimés. Lors de l’élection sénatoriale partielle de la même année, il est candidat FN à la succession de Henri de Raincourt, sénateur de l’Yonne démissionnaire, et obtient 1,97 % des voix au second tour. Il devient par la suite assistant parlementaire de Bruno Bilde, élu dans le Pas-de-Calais.

Il se porte candidat aux élections municipales de 2020 à Sens. À la tête de la liste « Changer de Sens », il arrive en troisième position au premier comme au second tour, obtenant 14,70 % et 13,94 % des suffrages exprimés ; il devient ainsi conseiller municipal avec une de ses colistières.

Il entre peu à peu en conflit avec la plupart des autres conseillers régionaux RN, qui lui reprochent notamment son manque de concertation des élus du groupe, son comportement jugé autoritaire et son refus de toute alliance avec le parti Debout la France. Fin 2019, la direction nationale du RN envoie un émissaire pour tenter d'apaiser les tensions après que dix des quinze élus frontistes au conseil régional ont réclamé que Julien Odoul soit démis de la présidence du groupe.

Julien Odoul est tête de liste du RN pour les élections régionales de 2021 en Bourgogne-Franche-Comté,. Sa campagne est marquée par plusieurs controverses et règlements de comptes au sein du RN (divulgation d'une vidéo de lui à caractère sexuel, d’un enregistrement de 2019 dans lequel il tient des propos ambigus sur le suicide d’un agriculteur, accusations d’emploi fictif d'une collaboratrice), ce qui conduit plusieurs de ses colistiers à lui demander de se retirer,. Alors que la région était jugée gagnable par le parti, Julien Odoul réalise un score moins élevé que prévu, : dans un contexte de forte abstention, sa liste arrive en deuxième position au premier tour avec 23,19 % des suffrages exprimés, puis en troisième position au second tour avec 23,78 % dans le cadre d'une quadrangulaire. Après le scrutin, il voit son élection comme conseiller régional contestée devant le Conseil d’État par un proche de Sophie Montel, qui invoque un problème de domiciliation de sa part.

Quelques jours après les élections régionales, lors du XVIIe congrès du Rassemblement national, il est nommé porte-parole du parti par Marine Le Pen.

Député de l'Yonne

Le 12 mai 2022, Julien Odoul annonce publiquement se porter à nouveau candidat aux élections législatives dans la troisième circonscription de l'Yonne, où Marine Le Pen a réalisé 55,17 % des voix au second tour de l'élection présidentielle de 2022. Sa circonscription est considérée comme une des plus favorables et figure parmi les 30 priorités pour le Rassemblement national. Il est élu député au second tour avec 55,84 % des suffrages exprimés. Il devient membre de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation de l'Assemblée nationale. En application de la loi sur le cumul des mandats, il démissionne du conseil municipal de Sens le 7 octobre 2022.

Julien Odoul se représente en tant que candidat du Rassemblement national pour les élections législatives de 2024 dans l'Yonne. Il est élu au premier tour avec 50,44 % des voix, ce qui confirme selon France 3 Régions « son ancrage local et sa cote de popularité dans l'Yonne ».

Accusations et poursuites judiciaires

Accusé de détournement de fonds publics

En avril 2019, il est mis en examen pour recel de détournement de fonds publics dans l'affaire des assistants parlementaires du Front national au Parlement européen. Le 22 septembre 2023, le parquet de Paris requiert un procès contre le Rassemblement national et 27 personnes liées au parti, dont Julien Odoul, qui se déroulera du 30 septembre au 27 novembre 2024,.

Accusé d’emploi fictif

Le 4 juin 2021, Libération révèle que sept conseillers ou ex-conseillers régionaux du RN en Bourgogne-Franche-Comté ont fait un signalement auprès du procureur de la République de Dijon dans lequel ils accusent Julien Odoul d'avoir employé pendant des mois une assistante fictive.

Propos sur Tariq Ramadan

Le 30 novembre 2020, Julien Odoul est condamné à verser 10 000 euros à Tariq Ramadan qu’il avait qualifié de « violeur » sur LCI pour atteinte à la présomption d'innocence.

Accusé de racisme envers une journaliste

Julien Odoul est accusé d'avoir tenu des propos racistes envers la journaliste Nassira El Moaddem le 1er mai 2024 sur CNews dans l’émission de Jean-Marc Morandini. La journaliste, dans un tweet du 30 avril, auquel réagissait Odoul, avait qualifié la France de « pays de racistes dégénérés ». Elle est soutenue par la rédaction d'Arrêt sur images, des sociétés de journalistes, des médias et associations ainsi que des personnalités publiques et politiques,,.

Victime d'homophobie

Le 5 décembre 2019, il est filmé et insulté dans un café de Sens par Ridowane Khalil, commerçant sénonais et président d’un club de football. La diffusion de la vidéo, notamment relayée par le rappeur Booba conduit la secrétaire d’État Marlène Schiappa à dénoncer l'homophobie de l’agression,,. Julien Odoul porte alors plainte pour insultes publiques, homophobie et menaces de mort. Ridowane Khalil justifie son comportement par les propos de l’élu sur la femme voilée du conseil régional et invoque le second degré. Le 20 février 2020, le tribunal correctionnel de Sens condamne le prévenu à douze mois de prison avec sursis et mille euros d’amende ; celui-ci annonce interjeter appel.

Accusé d'avoir diffusé de fausses informations

Lors des élections législatives françaises de 2024, Julien Odoul fait diffuser dans sa circonscription un tract contenant des informations mensongères ou inexactes. Ce tract énumère les mesures que prendrait le Nouveau Front populaire. Ces infoxs évoquent la fermeture de Cnews, la censure des journalistes de droite et d'extrême droite, le désarmement de la police, le soutien aux islamistes ou encore le viol de la propriété privée,.

Controverses

Attaque d'une mère accompagnatrice portant un voile lors d'une sortie scolaire

En octobre 2019, lors d'une séance du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, Julien Odoul réclame à la présidente de demander à l'accompagnatrice d’un groupe d’enfants présent dans la salle du conseil dans le cadre d'une sortie scolaire, de « retirer son voile islamique ».Le fils de l’accompagnatrice se met alors à pleurer. Julien Odoul met en avant les « principes laïcs » et la « France des Lumières », et indique ensuite : « Vous voulez me faire pleurer avec ces enfants, mais moi ceux qui me font pleurer ce sont les orphelins des 263 victimes de l’islamisme en France »,,. Selon lui, « le combat contre l'extrémisme religieux doit être la priorité ».

Une théorie relayée par l'extrême droite accuse l'accompagnatrice d'avoir prémédité cette polémique en portant expressément le voile afin de provoquer Julien Odoul. D’après Checknews de Libération, cette théorie n’est étayée par aucun élément : l’accompagnatrice n’aurait pas souhaité se joindre à ce voyage et aurait été sollicitée au dernier moment, en raison d'un faible nombre d'accompagnants disponibles. Le quotidien rappelle par ailleurs que l'accompagnatrice était bien autorisée à porter le voile dans le cadre de la séance du Conseil régional.

Propos sur les mineurs non accompagnés

En 2020, dans une vidéo vue des milliers de fois et largement partagée, il affirme, sur la base de faux chiffres, que bien plus d’argent public serait alloué aux mineurs non accompagnés qu’aux familles (françaises) en difficulté dans l'Yonne — alors que le budget attribué aux familles est en fait 14 fois plus élevé que celui pour protéger les enfants étrangers isolés,.

Propos sexiste

Le 14 avril 2021, Julien Odoul provoque la polémique après une remarque sexiste renvoyant Florence Portelli (Soyons libres), vice-présidente du conseil régional d'Île-de-France, à sa couleur de cheveux « Je ne suis pas blonde, moi », lors d'un débat télévisé organisé le 13 avril 2021 par LCI. L'intéressée estime que cela « rappelle le vrai visage de l'extrême droite, rétrograde et misogyne », et reçoit le soutien de nombreux personnalités politiques tels que Ian Boucard, Agnès Evren, Jérôme Guedj et Valérie Pécresse. Julien Odoul affirme que sa remarque n'était qu'à portée humoristique.

Polémique après une blague sur le suicide d'un paysan

Le 4 juin 2021, Libération révèle le contenu d'un enregistrement d’échanges entre Julien Odoul et deux de ses colistiers aux élections régionales. Rebondissant sur les propos de l'un d'eux qui demande « L’agriculteur qui se pend au faîtage de son hangar… a-t-il laissé une trace ? S’est-il pissé dessus ? », Julien Odoul lance « Est-ce que la corde est française ? », ce qui fait rire l’assistance. Le jour même, il publie un démenti et annonce qu'il poursuivra le journal pour diffamation. Alors que Julien Odoul tente de se défendre en affirmant avoir parlé d'un loup et non pas d'un agriculteur, le journal dévoile l'enregistrement et publie une transcription de ses propos qui dément cette affirmation.

Synthèse des résultats électoraux

Élections législatives

Année Parti Circonscription 1er tour 2d tour Issue
Voix % Rang Voix % Rang
2012 UDI 10e du Val-de-Marne 519 1,60 7e Éliminé
2017 FN 3e de l'Yonne 10 749 25,61 2e 16 020 44,41 2e Battu
2022 RN 14 897 35,17 1er 21 429 55,84 1er Élu
2024 28 735 50,44 1er Élu

Élections sénatoriales

Année Parti Département 1er tour 2d tour Issue
Voix % Rang Voix % Rang
2017 FN Yonne 43 4,06 5e 21 1,97 5e Battu

Élections régionales

Les résultats ci-dessous concernent uniquement les élections où il est tête de liste.

Année Parti Région 1er tour 2d tour Sièges obtenus
Voix % Rang Voix % Rang
2021 RN Bourgogne-Franche-Comté 151 626 23,19 2e 163 364 23,78 3e 18  /  100

Élections municipales

Les résultats ci-dessous concernent uniquement les élections où il est tête de liste.

Année Parti Commune 1er tour 2d tour Sièges obtenus
Voix % Rang Voix % Rang CM CC
2020 RN Sens 795 14,70 3e 691 13,94 3e 2  /  35 2  /  26

Publication

Notes et références

  1. « Julien Odoul », sur politiquemedia.com (consulté le 26 octobre 2019).
  2. « Julien Odoul, une révélation du Rassemblement national (RN) à la conquête de la Bourgogne Franche-Comté », sur lejdc.fr, 1 juin 2021, mis à jour le 3 juin 2021 (consulté le 28 mars 2022).
  3. Olivier Richard, « Renforcer la sécurité, le leitmotiv de Julien Odoul (FN) », sur leveil.fr, 30 mai 2017 (version du 13 avril 2019 sur Internet Archive).
  4. « "Le Rassemblement national a une vraie carte à jouer en 2021" selon Julien Odoul, son leader dans l'Yonne », sur lyonne.fr, 6 septembre 2020.
  5. Benoît Hopquin, « Le FN attire les girouettes », sur lemonde.fr, 8 mars 2015 (consulté le 14 avril 2019).
  6. Régionales en Bourgogne-Franche-Comté : l’autre espoir déçu du RN sur leparisien.fr du 28 juin 2021
  7. Au RN, Julien Odoul, l’homme des mauvais coups médiatiques sur liberation.fr du 16 avril 2021
  8. « Julien Odoul, nouvelle recrue FN, ancien UDI et ex-cover boy pour Têtu et Gab », sur lelab.europe1.fr (consulté le 26 novembre 2019).
  9. Sofian Aïssaoui et Florent Vairet, « Qui est Julien Odoul, le nouveau président du groupe FN à la Région ? », sur France 3, 7 septembre 2017.
  10. Hugo Domenach, « Julien Odoul : l'opportunisme dévoilé », sur lepoint.fr, 17 octobre 2019 (consulté le 23 octobre 2019).
  11. Marie-Pierre Bourgeois, Rose Marine, Éditions du Moment, 2016, 135 p. (lire en ligne).
  12. « Le fond de LR effraie ! », Le Canard Enchaîné, no 5247,‎ 2 juin 2021
  13. Prisma Média, « Julien Odoul du RN : cette vidéo très intime qui circule malgré lui - Gala », sur Gala.fr, 2 juin 2021 (consulté le 16 juin 2024)
  14. « L'Espace Datapresse - Communiqué de presse : Conseil supérieur de la fonction militaire, Histoire du statut militaire et de la concertation dans l'armée française par Julien Odoul », sur espacedatapresse.com (consulté le 8 juin 2020).
  15. « Jean-Yves Le Drian a présidé la séance plénière de clôture de la 90e session du conseil supérieur de la fonction militaire », sur defense.gouv.fr (consulté le 6 mai 2020).
  16. « Le FN attire les girouettes », Le Monde,‎ 6 mars 2015 (lire en ligne, consulté le 26 novembre 2019).
  17. Léo Mouren, « Une nouvelle recrue du FN venue du PS, en passant par le centre », sur liberation.fr, 16 décembre 2014 (consulté le 8 avril 2019).
  18. Kim Hullot-Guiot, Tristan Berteloot et Rebecca Birna, « Cadres, élus locaux, néophytes… qui sont les 122 candidats FN qualifiés pour le second tour des législatives ? », sur liberation.fr, 13 juin 2017 (consulté le 13 avril 2019).
  19. « Du magazine gay Têtu au Front national ! », sur valeursactuelles.com, 16 décembre 2014 (version du 16 février 2019 sur Internet Archive).
  20. « Julien Odoul fait campagne à bord de l'Odoul-mobile », sur leparisien.fr, 8 juin 2012 (consulté le 6 avril 2019)
  21. « Le FN recrute jusqu'à l'UDI », sur lepoint.fr, 17 décembre 2014 (consulté le 26 octobre 2019).
  22. « Qui est Julien Odoul ? Du PS au FN, en passant par l'UDI, retour sur le parcours de cet élu de l'Yonne qui crée la polémique », sur lyonne.fr, 19 octobre 2019 (consulté le 7 novembre 2019).
  23. Sébastien Kerroux et AFP, « Julien Odoul prendra la tête du groupe Front National en Bourgogne-Franche-Comté », sur France 3, 5 septembre 2017 (consulté le 6 avril 2019).
  24. « Front national : Julien Odoul intègre le bureau national », sur France 3, 12 mars 2018.
  25. « Législatives 2017 : les candidats du FN dans l'Yonne ont été évalués », sur Auxerre TV, 25 mars 2017 (consulté le 27 novembre 2019).
  26. « Résultats législatives 2017 - Yonne - 3e circonscription », sur 20minutes.fr (consulté le 27 novembre 2019).
  27. « Le FN Julien Odoul candidat à l'élection sénatoriale partielle dans l'Yonne », sur Auxerre TV, 8 novembre 2017 (consulté le 27 novembre 2019).
  28. « Sénatoriales du 17/12/2017 : résultat définitif », sur yonne.gouv.fr (consulté le 27 novembre 2019).
  29. « M. Bruno Bilde - Pas-de-Calais (12e circonscription) », sur assemblee-nationale.fr (consulté le 4 novembre 2020).
  30. « Municipales 2020 : Julien Odoul du Rassemblement national sera candidat à Sens », sur France Bleu, 28 novembre 2019 (consulté le 30 novembre 2019).
  31. « Résultat élection municipale 2020 Sens », sur Ministère de l'Intérieur.
  32. « Régionales 2021 : pourquoi Julien Odoul, du Rassemblement National, s'est mis à dos la plupart des élus de son groupe », sur France 3 Bourgogne-Franche-Comté, 28 mai 2021.
  33. Véronique Sellès, « Julien Odoul tête de liste RN aux prochaines régionales », sur lyonne.fr, 26 janvier 2021 (consulté le 29 janvier 2021).
  34. « Julien Odoul, tête de liste du Rassemblement national, lance dans la Nièvre sa campagne pour les régionales », sur lejdc.fr, 28 janvier 2021 (consulté le 29 janvier 2021).
  35. « Régionales 2021 : nouvelle polémique autour du candidat RN Julien Odoul », sur lemonde.fr, 7 juin 2021 (consulté le 6 juillet 2021).
  36. Jean-Pierre Tenoux, « Régionales 2021 : l’éligibilité de Julien Odoul et Thomas Laval (RN) contestée en raison de leur domiciliation », sur estrepublicain.fr, 5 juillet 2021 (consulté le 6 juillet 2021).
  37. « La Bourgogne-Franche-Comté dans le «top 3» des régions gagnables par le RN, selon Marine Le Pen », sur lefigaro.fr, 25 mai 2021 (consulté le 6 juillet 2021).
  38. « Selon un sondage, le RN de Julien Odoul pourrait bien remporter les régionales », sur bienpublic.com, 1er juin 2021 (consulté le 6 juillet 2021).
  39. « Élections régionales et des assemblées de Corse, Guyane et Martinique 2021 : Bourgogne-Franche-Comté », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 6 juillet 2021).
  40. « Régionales 2021 : l’éligibilité de Julien Odoul contestée en raison de sa domiciliation », sur leprogres.fr, 5 juillet 2021 (consulté le 6 juillet 2021).
  41. « Julien Odoul nommé porte-parole du Rassemblement national », sur bienpublic.com, 5 juillet 2021 (consulté le 6 juillet 2021).
  42. Centre France, « Politique - Candidat aux législatives dans la 3e circonscription de l'Yonne, Julien Odoul (RN) veut incarner le "vote utile" », sur lyonne.fr, 12 mai 2022 (consulté le 17 mai 2022).
  43. « Election présidentielle des 10 et 24 avril 2022 - Résultats définitifs du 2nd tour - data.gouv.fr », sur data.gouv.fr (consulté le 17 mai 2022).
  44. « Législatives: les trente circonscriptions «prioritaires» du Rassemblement national », sur lefigaro.fr, 10 mai 2022 (consulté le 17 mai 2022).
  45. Clarisse Martin, « Résultats législatives : le RN Julien Odoul élu député de l'Yonne », sur bfmtv.com, 19 juin 2022 (consulté le 20 juin 2022).
  46. « M. Julien Odoul - Yonne (3e circonscription) - Assemblée nationale » Accès libre, sur assemblee-nationale.fr
  47. Nathalie Chaboteau, « SENS – Le nouveau maire sera élu élu ce vendredi et Julien Odoul présentera sa démission suite à la loi sur le non-cumul des mandats », sur independantdelyonne.com, 3 octobre 2022 (consulté le 24 août 2023).
  48. Franck Morales, « Dans la troisième circonscription de l'Yonne, Nicolas Soret (PS) est clairement dans le viseur de Julien Odoul (RN) », L'Yonne Républicaine,‎ 25 juin 2024 (lire en ligne).
  49. Législatives 2024 : qui est Julien Odoul, réélu député RN dès le premier tour dans l'Yonne ?, francetvinfo.fr, 1er juillet 2024
  50. « Emplois fictifs du RN: Julien Odoul accusé de recel de détournement de fonds publics », sur Challenges (consulté le 12 novembre 2019).
  51. « Assistants parlementaires : un procès requis contre Marine Le Pen et son parti », sur Les Echos, 22 septembre 2023 (consulté le 25 septembre 2023)
  52. « Affaire des assistants d’eurodéputés du FN : Marine Le Pen (RN) jugée à partir du 30 septembre 2024 », sur Le Nouvel Obs, 27 mars 2024 (consulté le 28 mars 2024)
  53. Tristan Berteloot, « Des accusations d’emploi fictif contre le RN Julien Odoul », sur liberation.fr (consulté le 6 juin 2021).
  54. « L'élu RN Julien Odoul condamné pour atteinte à la présomption d'innocence », sur francetvinfo.fr, 1er décembre 2020 (consulté le 16 décembre 2020)
  55. « « Arrêt sur images » dénonce le « harcèlement raciste » visant Nassira El Moaddem, une de ses journalistes », Le Monde.fr,‎ 3 mai 2024 (lire en ligne, consulté le 4 mai 2024)
  56. « La sortie raciste du député RN Julien Odoul contre la journaliste Nassira El Moaddem provoque une levée de boucliers », sur Le HuffPost, 2 mai 2024 (consulté le 3 mai 2024)
  57. Paul Aveline, « En soutien à Nassira El Moaddem », journal,‎ 2 mai 2024 (lire en ligne)
  58. « La journaliste Nassira El Moaddem harcelée par l'extrême droite sur les réseaux sociaux », sur Franceinfo, 3 mai 2024 (consulté le 4 mai 2024)
  59. « Insultes et menaces filmées contre Julien Odoul : l’auteur condamné à douze mois avec sursis », sur francebleu.fr, 20 février 2020 (consulté le 23 février 2020).
  60. Fabien Leboucq, « Booba a-t-il relayé la vidéo d'une agression homophobe contre Julien Odoul, élu du RN ? », sur liberation.fr (consulté le 10 mai 2024)
  61. « Homophobie : l’homme qui a insulté Julien Odoul condamné à un an de prison », sur tetu.com, 20 février 2020 (consulté le 23 février 2020).
  62. « Marlène Schiappa dénonce des insultes homophobes à l'encontre de Julien Odoul », sur lefigaro.fr, 7 décembre 2019 (consulté le 7 décembre 2019).
  63. « L’homme qui a menacé l’élu RN Julien Odoul dans une vidéo homophobe condamné », sur nouvelobs.com, 20 février 2020 (consulté le 23 février 2020).
  64. Violaine Jaussent, « Législatives 2024 : peut-on diffuser de fausses informations sur un tract électoral, comme l'a fait Julien Odoul dans l'Yonne ? », Francetv info,‎ 25 juin 2024 (lire en ligne).
  65. Jacques Pezet, « «Suppression de CNews», «désarmement de la police» : dans un tract, le député RN Julien Odoul falsifie le programme du Nouveau Front populaire] », Libération,‎ 25 juin 2024 (lire en ligne).
  66. « Cette folle semaine où un élu RN, Julien Odoul, a relancé la chasse au voile », sur nouvelobs.com, 18 octobre 2019 (consulté le 23 octobre 2019).
  67. « Laurence Ferrari recadre Julien Odoul après son intervention contre une femme voilée », sur huffingtonpost.fr, 15 octobre 2019 (consulté le 23 octobre 2019).
  68. « « Vous êtes fier de vous ? » : Laurence Ferrari recadre Julien Odoul, l’élu RN qui s’en est pris à une mère voilée », sur nouvelobs.com, 15 octobre 2019 (consulté le 24 octobre 2019).
  69. Nicolas Berrod, « Qui est Julien Odoul, l’élu RN qui s’en est pris à une mère de famille voilée ? », sur leparisien.fr, 13 octobre 2019 (consulté le 31 octobre 2019)
  70. Pauline Moullot et Anaïs Condomines, « L’élu RN Julien Odoul a-t-il été piégé comme le dit Macron ? », sur libération.fr, 8 novembre 2019 (consulté le 8 novembre 2019).
  71. Daphné Deschamps, « Xénophobes souriants, néofascistes recyclés, contre le droit à l’IVG : les nouveaux visages du RN à l’Assemblée », sur basta.media, 30 juin 2022 (consulté le 27 décembre 2022).
  72. Sébastien Letard, « Mineurs isolés : pourquoi les chiffres donnés par Julien Odoul sont inexacts », sur france3-regions.francetvinfo.fr, 7 octobre 2020 (consulté le 27 décembre 2022).
  73. Lucie Oriol, « Florence Portelli étrille Julien Odoul après sa pique sexiste en direct », sur Le HuffPost, 14 avril 2021 (consulté le 12 juillet 2024)
  74. Pierre Lepelletier, « «Je ne suis pas blonde moi» : Julien Odoul (RN) critiqué après une sortie jugée sexiste », sur Le Figaro, 14 avril 2021 (consulté le 12 juillet 2024)
  75. « « Je ne suis pas blonde, moi ! » : la sortie sexiste de Julien Odoul », sur Le Point, 14 avril 2021 (consulté le 12 juillet 2024)
  76. Tristan Berteloot, « Quand le RN Julien Odoul faisait de l’humour sur les suicides de paysans », sur liberation.fr (consulté le 4 juin 2021)
  77. « Julien Odoul annonce des plaintes après la diffusion du "montage" de Libé qui l'incrimine », sur huffingtonpost.f, 5 juin 2021 (consulté le 6 juin 2021).
  78. Tristan Berteloot, « Affaire Julien Odoul : «Libé» dévoile l’enregistrement », sur liberation.fr (consulté le 13 avril 2022)
  79. Jacques Pezet, « Julien Odoul parlait-il du «loup», comme le suggère le Rassemblement national? », sur liberation.fr (consulté le 13 avril 2022)
  80. « Résultats des élections législatives 2012 : 10e circonscription du Val-de-Marne », sur interieur.gouv.fr (consulté le 24 août 2023).
  81. « Résultats des élections législatives 2022 : 3e circonscription de l'Yonne », sur interieur.gouv.fr (consulté le 24 août 2023).
  82. « 3ème circonscription (8903) - Elections Législatives 2024 - Publication des résultats des élections en France », sur .resultats-elections.interieur.gouv.fr (consulté le 1er juillet 2024).
  83. « Histoire du statut militaire et de la concertation dans l'armée française », sur sudoc.abes.fr (consulté le 25 octobre 2019).
  84. Benjamin Sportouch, « Le FN recrute aussi... à l'UDI », sur lexpress.fr, 16 décembre 2014 (consulté le 25 octobre 2019).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes