Lac Abbe

Apparence déplacer vers la barre latérale masquer

Lac Abbe
Image illustrative de l’article Lac Abbe
Cheminées hydrothermales de travertin et flamants roses au lac Abbe en 2005
Administration
Pays Drapeau de Djibouti Djibouti
Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie
Statut Liste indicative du patrimoine mondial (d)
Géographie
Coordonnées 11° 10′ 00″ N, 41° 47′ 00″ E
Type Naturel
Origine Tectonique
Superficie 320 km2
Longueur 24 km
Altitude 243 m
Profondeur
 · Maximale
 · Moyenne

37 m
8,6 m
Volume 3 km3
Hydrographie
Bassin versant 64 000 km2
Alimentation Awash
Émissaire(s) Évaporation
Divers
Commentaire Lac salé endoréique
Géolocalisation sur la carte : Djibouti
(Voir situation sur carte : Djibouti) Lac AbbeLac Abbe
Géolocalisation sur la carte : Éthiopie
(Voir situation sur carte : Éthiopie) Lac AbbeLac Abbe

Le lac Abbe, Abbé ou Abhe Bad est un lac salé endoréique d'Afrique de l'Est situé sur la frontière entre Djibouti et l'Éthiopie, à l'extrémité occidentale de la vallée de l'Awash et l'extrémité occidentale du grand bassin du Gobaad.

Toponymie

Le nom du lieu, en afar, Abbe Bada signifie « lac pourri », « lac malodorant », en référence aux émanations de sulfure d'hydrogène (odeur d'œuf pourri) qui s'échappent du sommet ou de la base des cheminées naturelles.

Géographie et géologie

Le lac Abbe se situe dans la dépression de l'Afar, à cheval sur la frontière entre l'Éthiopie à l'ouest et Djibouti à l'est. Il reçoit les eaux de la rivière Awash mais étant endoréique, il ne possède aucun émissaire et son niveau se maintient par évaporation de ses eaux salées qui forment alors des concrétions de sels. Il est connecté à cinq autres lacs qui sont le lac Afambo, le lac Bario, le lac Gargori, le lac Gummare et le lac Laitali. D'origine tectonique et inscrit dans un graben encadré au Nord par le horst des monts Dakka et au Sud par le horst des monts Ayrorré, le lac Abbe est relativement peu profond avec une profondeur moyenne de 8,6 mètres.

Des cheminées ruiniformes d'où s'échappent parfois des fumerolles aux senteurs de soufre surgissent du fond du lac, gorgé de sources chaudes riches en calcium. As Bahalto, la grande cheminée, a une hauteur approximative de 60 m et un diamètre de 90 m. L'origine de ces cheminées hydrothermales est liée à la présence de fractures parallèles au graben mais qui sont masquées actuellement par des dépôts lacustres beaucoup plus étendus que le lac actuel, témoignant d'une régression lacustre importante. L'ancien lac, formé il y a 6 000 ans lors d'un épisode de rifting (le jeu des failles normales entraînant l'effondrement de la région), était entouré de volcans. Son plancher, 100 m plus bas que le lac actuel, était parcouru de fractures à travers lesquelles montaient des sources chaudes à forte concentration de calcium puis se mélangeaient à l'eau froide du lac, formant en quelques millier d'années une importante précipitation de travertin au niveau des orifices de sortie de ces fractures. Ces cheminées présentent souvent une structure stromatolithique. Le lac se situe d'ailleurs à proximité d'un volcan aujourd'hui endormi, le Dama Ali au nord-ouest.

Des carottes sédimentaires ont été prélevées au printemps 2023, afin de mieux comprendre le passé climatique de la région.

Démographie

Habitations afars non loin du lac Abbe en 2005.

Des Afars vivent aux abords du lac Abbe.

Faune

La faune sauvage du lac Abbe se compose quasi essentiellement de gazelles dorcas et d'importantes colonies de flamants roses.

La faune domestique se compose, quant à elle, des dromadaires caravaniers, des ânes, des moutons, et des chèvres élevés par les Afars installés aux abords du lac.

Notes et références

  1. (en) International Lake Environment Committee - Lake Abhe
  2. Philippe Oberlé, Pierre Hugot, Histoire de Djibouti, Présence africaine, 1985, p. 17
  3. La grande plaine du Gobaad est un fossé d'effondrement très allongé (plus de 50 m), d'orientation est-ouest, correspondant à la la terminaison méridionale du rift de l'Afar, appendice de la dorsale océanique Mer Rouge-Golfe d'Aden.
  4. J.-Ch. Fontes & P. Pouchan, « Les cheminées du lac Abbé (TFAI) : stations hydroclimatiques de l'Holocène », Comptes Rendus de l'Académie des Sciences, t. 280,‎ 1975, p. 383-386.
  5. Représentation schématique de la formation des cheminées observées autour du lac Asal et du lac Abhé
  6. Salomé Tissolong, « Mission carottage au lac Abbé », sur Journal du CNRS, 30 avril 2024 (consulté le 12 juin 2024).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes