Précepteur (éducation)

Cet article est une ébauche concernant l’éducation.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le précepteur est la personne chargée de l’instruction d’un enfant qui ne fréquente aucun établissement d’enseignement public ou privé. Le précepteur peut donner un cours spécifique ou la totalité du cours, suivant les recommandations du ministère de l'éducation nationale ou de ses parents.

En France

Le préceptorat est méconnu mais existe et est légal en France. Les précepteurs et préceptrices sont peu nombreux mais peuvent exercer légalement.

Leurs codes APE sont les suivants :

Sous l'Ancien Régime, les précepteurs royaux sont souvent des hommes d'Église, au moins tonsurés, ayant réputation d'humanistes. À notre époque cela concerne aussi la personne qui instruit son enfant à domicile (enfants déscolarisés).

En France, sous l’Ancien Régime, l’enseignement est délivré par les Jésuites et les Frères des écoles chrétiennes. Les précepteurs sont des membres du clergé qui éduquent la jeune noblesse. Leur rôle est amoindri par l'ordonnance du 13 décembre 1698. Elle permet de développer l’instruction de base à tous les enfants du royaume. Ce renouveau profite notamment à la bourgeoisie de l'époque.

Précepteurs célèbres

Éducation et instruction

Dans la fiction

Mythologie

Julien Sorel avec les enfants de Mme de Rênal, gravure d'Henri-Joseph Dubouchet, 1884.

Autres

Notes et références

Cet article est partiellement ou en totalité issu de l'article intitulé « Précepteur » (voir la liste des auteurs).
  1. Jean-Claude Colbus et Brigitte Hébert, Les outils de la connaissance : enseignement et formation intellectuelle en Europe entre 1453 et 1715, Université de Saint-Etienne, 2006 (lire en ligne), p. 374

Voir aussi

Articles connexes