Régiment de Navarre

Régiment de Navarre
Image illustrative de l’article Régiment de Navarre
Uniforme et drapeau du régiment de Navarre en 1772
Création 1558
Dissolution 1793
Pays Drapeau du royaume de France Royaume de France
Branche Infanterie
Rôle infanterie de ligne
Garnison Fort de Charlemont à Givet
Ancienne dénomination Régiment des gardes du roi de Navarre
Régiment de Valirault
Guerres Rébellions huguenotes
Batailles Bataille des Ponts-de-Cé
Siège de Saint-Jean-d'Angély
Siège de Montauban

Le régiment de Navarre est un régiment d'infanterie du royaume de France, créé en 1558 sous le nom de régiment des Gardes du Roi de Navarre, est l'une des plus anciennes unités militaires, l'un des cinq Vieux devenu 5e régiment d'infanterie de ligne lors de la réorganisation des corps d'infanterie français de 1791.

Affiche de recrutement du XVIIIe siècle.

Création et différentes dénominations

Historique

Colonels et mestres de camp

Autres officiers

Composition du régiment

Au début de 1692, le régiment d'Auvergne fournit six compagnies qui forment le noyau du 3e bataillon du régiment de Navarre.

Par l'Ordonnance du 1er novembre 1733 revue par l'Ordonnance du 10 février 1734, la composition du régiment est la suivante :

En 1738 à la suite de l'Ordonnance du Roi du 8 janvier 1737 :

D'après une ordonnance de 1746, le régiment de Navarre est porté à 5 bataillons

D'après l'ordonnance du 20 décembre 1748, le régiment de Navarre est réduit à 4 bataillons : « les sergents et fusiliers des 16 compagnies à réformer seront distribués et incorporés dans les 64 compagnies de fusiliers qui seront conservées par l'ancienneté des capitaines qui les commandent, après avoir completé la compagnie de grenadiers du cinquième bataillon ».

Campagnes et batailles

Derrière le duc de Villars, commandant de l'armée française à la bataille de Denain (1712), flottent deux drapeaux du régiment de Navarre. Guerres de religion Guerre contre l'Espagne et la Ligue Guerres civiles et étrangères Guerre de Trente Ans Guerre d'Espagne et Fronde Une affiche de recrutement pour le régiment de Navarre au XVIIIe siècle. Guerre de Hollande Guerre de la Ligue d'Augsbourg Guerre de Succession d'Espagne Guerre de Succession de Pologne Guerre de Succession d'Autriche Tambour et porte-enseigne du régiment de Navarre en 1745. Guerre de Sept Ans

Lors de la réorganisation des corps d'infanterie français de 1762, le régiment conserve ses quatre bataillons.
L'ordonnance arrête également l'habillement et l'équipement du régiment comme suit :
Habit, veste, parements, revers et collet de drap blanc piqué de bleu, culotte de tricot de même couleur; poches carrées en écusson garnies de neuf boutons, dont quatre de chaque côté et un à la pointe de l'écusson, cinq sur la manche et un en dedans du parement, cinq au revers et quatre au-dessous : boutons jaunes, forme plate, avec le no 3. Chapeau bordé d'or.

Sous Louis XVI

Lors de la réorganisation des corps d'infanterie français du 26 avril 1775 Navarre conserve ses 4 bataillons.

Quartiers

Équipement

Drapeaux

12 drapeaux à 3 par bataillon.

Habillement

Mémoire et traditions

Personnalités ayant servi au régiment

Jean-Baptiste Victor de Rochechouart de Mortemart

Fils de Jean-Baptiste de Rochechouart de Mortemart et de Marie Madeleine Colbert de Blainville, Jean Baptiste Victor de Rochechouart, comte puis duc de Mortemart naît le 30 octobre 1712 à Paris paroisse Saint-Sulpice.
D'abord connu sous le nom de marquis de Blainville, il entre aux mousquetaires en 1729 et obtient une compagnie au régiment de Saint-Simon cavalerie le 15 avril 1730 et sert avec ce régiment au siège de Kelh en 1733.
Il prend le titre de comte de Mortemart et obtient le régiment de Dauphiné par commission du 10 mars 1734 puis le commandement de l'armée du Rhin en 1735.
Il devient colonel du régiment de Navarre par commission du 21 février 1740 et le commande à la prise de Prague en 1741, à la bataille de Sahay et à la défense de Prague en 1742.
Il devient brigadier par brevet du 20 février 1743 et est employé à l'armée du Rhin par lettres du 1er avril suivant. Il commande alors la brigade de Navarre à la bataille de Dettingen en 1743, puis aux sièges de Menin, d'Ypres, de Furnes et de Fribourg en 1744.
Il quitte son service et son régiment en janvier 1745
Il meurt le 31 juillet 1771 à Paris paroisse Saint-Sulpice.

Notes et références

Notes

  1. C'est le neveu de César-Phébus, maréchal d'Albret. Il est brigadier d'infanterie le 12 mars 1675, mestre de camp du régiment d'Albret le 22 novembre 1676, maréchal de camp le 25 février 1677. Il est tué en Picardie, au château de Pinon, le 6 août 1678, dans la maison du marquis de Bussi-Lamet. Il avait épousé la fille unique du maréchal d'Albret, son oncle, en 1662, mais il n'eut pas d'enfants de ce mariage.

Références

  1. « Archives Départementles de l'Hérault », sur Registres BMS de Lodève GG1, année 1629, n°342 (consulté le 13 mars 2017)
  2. Lemau de la Jaisse, « Abrégé de la carte générale du militaire de France », p. 103.
  3. Lemau de la Jaisse, « Cinquième abrégé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer », p. 49.
  4. Lemau de la Jaisse, « Septième abrégé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer », p. 59.
  5. Ordonnance du roi, concernant l'infanterie françoise : du 10 décembre 1762
  6. Lemau de la Jaisse, « Abrégé de la carte générale du militaire de France » 1734, p. 103.
  7. Henri-Paul-César de Chastellux : Notes prises aux archives de l'état-civil de Paris, 4 avenue Victoria, brûlées le 24 mai 1871 page 520-521
  8. M Pinard : Chronologie historique-militaire, volume 8, page 400

Annexes

Sources et bibliographie

Articles connexes

Liens externes