Saint-Martin-d'Hères

Apparence déplacer vers la barre latérale masquer

Saint-Martin-d'Hères
Saint-Martin-d'Hères
Mairie de Saint-Martin-d'Hères.
Image illustrative de l’article Saint-Martin-d'Hères
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Grenoble
Intercommunalité Grenoble-Alpes Métropole
Maire
Mandat
David Queiros (PCF)
2020-2026
Code postal 38400
Code commune 38421
Démographie
Gentilé Martinérois(es)
Population
municipale
38 454 hab. (2021 en diminution de 0,06 % par rapport à 2015)
Densité 4 153 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 10′ 02″ nord, 5° 45′ 55″ est
Altitude Min. 206 m
Max. 610 m
Superficie 9,26 km2
Type Grand centre urbain
Unité urbaine Grenoble
(banlieue)
Aire d'attraction Grenoble
(commune du pôle principal)
Élections
Départementales Canton de Saint-Martin-d'Hères
(bureau centralisateur)
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France Saint-Martin-d'Hères
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France Saint-Martin-d'Hères
Géolocalisation sur la carte : Isère
Voir sur la carte topographique de l'Isère Saint-Martin-d'Hères
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative d'Auvergne-Rhône-Alpes Saint-Martin-d'Hères
Liens
Site web saintmartindheres.fr

Saint-Martin-d'Hères est une commune française limitrophe de Grenoble située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes.

La commune se situe à l'est de Grenoble et fait partie de la métropole Grenoble-Alpes Métropole. Derrière la commune-centre et conjointement avec Échirolles, elle est une des principales villes de l’agglomération grenobloise. Elle est principalement connue pour héberger la majeure partie du domaine universitaire de Grenoble.

Géographie

Situation

Communes limitrophes

Six communes entourent Saint-Martin-d'Hères. À l'ouest se trouve Grenoble, au nord-ouest, La Tronche, au nord, Meylan, à l'est, Gières, au sud, Poisat, et au sud-ouest, Eybens.

Communes limitrophes de Saint-Martin-d'Hères
La Tronche Meylan
Grenoble Saint-Martin-d'Hères Gières
Eybens Poisat

Relief et géologie

Située au cœur des Alpes, la ville est à 213 m d'altitude (234 m en moyenne pour la commune). Elle est en effet bâtie sur le fond plat d'une ancienne vallée glaciaire. L'est de Saint-Martin-d'Hères marque le début de la vallée du Grésivaudan, tandis que l'ouest, est au cœur de ce qu'on appelle l'Y grenoblois.

Hydrographie

Le territoire de la commune est délimité au nord par l'Isère. Des ruisseaux descendent de la montagne : le ruisseau du Bigot, qui traverse le hameau éponyme et fournit le réseau d'eau potable de la ville depuis 1930, la Mogne, aujourd'hui canalisée, qui donne le nom à la rue homonyme, et le Sonnant. Une autre source, la source Tronel, est captée depuis la fin du XIXe siècle.

La plaine de Saint-Martin-d'Hères est restée pendant longtemps une zone inondable. Les crues de l'Isère et du Draquet, bras occidental du Drac, étaient fréquentes. Notamment, le bilan humain de l'inondation de la plaine autour de Grenoble en 1219 fut considérable. Saint-Martin-d'Hères fut affecté encore par les inondations de juillet 1729 et de 1783. La zone est devenue habitable à partir du XVIIIe siècle par des constructions de digues et de canalisations souterraines et par l'assèchement des marais,.

Les marais ont laissé leur empreinte aussi dans le nom de la commune : une hypothèse de l'origine du mot « Hères » suggère la dérivation du mot « eira » qui indique des terres incultes ou un marais.

À partir des années 1950, la gestion de l'eau de Saint-Martin-d'Hères est effectuée par un syndicat qui regroupe douze communes. Depuis 1962, l'eau de la commune est captée au pré Givel, dans les alentours de Vizille.

Climat

En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique altéré, selon une étude du Centre national de la recherche scientifique s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat de montagne ou de marges de montagne et est dans la région climatique Alpes du nord, caractérisée par une pluviométrie annuelle de 1 200 à 1 500 mm, irrégulièrement répartie en été.

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 11,6 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 18,9 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 1 229 mm, avec 9,8 jours de précipitations en janvier et 6,7 jours en juillet. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Grenoble - Lvd », sur la commune du Versoud à 9 km à vol d'oiseau, est de 12,6 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 981,1 mm,. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022.

Statistiques 1991-2020 et records GRENOBLE - LVD (38) - alt : 220m, lat : 45°13'01"N, lon : 5°50'54"E
Records établis sur la période du 01-06-1999 au 04-01-2024
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −1,3 −0,3 2,8 6,4 10,3 14 15,3 14,9 11,7 8 3 −0,5 7
Température moyenne (°C) 2,8 4,6 8,8 12,7 16,4 20,5 21,9 21,4 17,7 13,3 7,2 3,3 12,6
Température maximale moyenne (°C) 6,8 9,5 14,7 19,1 22,5 26,9 28,6 27,8 23,8 18,7 11,5 7,2 18,1
Record de froid (°C)
date du record
−16,6
11.01.10
−12,9
05.02.12
−8,7
01.03.05
−3,4
08.04.21
0,8
07.05.19
3,7
01.06.06
7,6
13.07.00
7,2
31.08.06
2,8
26.09.02
−3,6
26.10.03
−10,7
27.11.05
−14,4
20.12.09
−16,6
2010
Record de chaleur (°C)
date du record
19,2
08.01.11
22,5
07.02.01
27,7
24.03.01
31,1
28.04.12
34,9
24.05.09
37,1
28.06.19
38,8
31.07.20
39,5
13.08.03
33,8
10.09.23
30,9
26.10.06
22,9
14.11.10
21,5
07.12.00
39,5
2003
Précipitations (mm) 77,1 58,9 77,8 70,7 99 81,4 76,8 92,1 75,2 92,3 95,3 84,5 981,1
Source : « Fiche 38538002 », sur donneespubliques.meteofrance.fr, edité le : 06/01/2024 dans l'état de la base


Urbanisme

Typologie

Au 1er janvier 2024, Saint-Martin-d'Hères est catégorisée grand centre urbain, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022. Elle appartient à l'unité urbaine de Grenoble, une agglomération intra-départementale regroupant 38 communes, dont elle est une commune de la banlieue,,. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Grenoble, dont elle est une commune du pôle principal,. Cette aire, qui regroupe 204 communes, est catégorisée dans les aires de 700 000 habitants ou plus (hors Paris),.

Occupation des sols

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires artificialisés (75,7 % en 2018), en augmentation par rapport à 1990 (69,3 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones urbanisées (47,8 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (26,8 %), forêts (13,3 %), zones agricoles hétérogènes (9,2 %), eaux continentales (1,8 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (1,1 %). L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui).

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Projets urbains

La commune conduit depuis plusieurs années un ambitieux programme de renouvellement urbain sur son territoire communal, notamment aux abords de la ligne D du tramway de Grenoble. La municipalité prévoit ainsi de réaménager en 2018 une ancienne friche industrielle, les usines Neyrpic, afin d'en faire un pôle urbain associant commerces, bureaux, logements, équipements culturels et de loisirs. La dénomination de Neyrpic a été retenue par la municipalité pour ce centre commercial de 24 000 m2 dont l'ouverture est prévue en 2020.

Un projet d'écoquartier est aussi en développement à partir de 2016, dans la continuité de la ZAC centre sur une des dernières zones agricoles de la commune, l'écoquartier Daudet. À plus long terme, il est prévu d'urbaniser les quelques autres champs restants (champs des Alloves et champs Guichard).

Lieux-dits, écarts et quartiers

Illustration représentant le plan des quartiers de Saint-Martin-d'Hères.

La commune regroupe différents quartiers :

Dans le cadre du développement de Saint-Martin d'Hères, de nouvelles zones sont aménagées : « L'architecture des années béton, innovante à l'époque, laisse place à de nouveaux ensembles originaux, comme celui des petites maisons de bois imbriquées de la Cerisaie. Les constructions récentes rivalisent d'esthétique, de confort et d'environnement agréable pour attirer de nouveaux habitants. Comme l'écoquartier expérimental Daudet ou celui en projet sur l'ancien site Neyrpic. »

Quartier Champberton.

La ville compte ainsi un quartier prioritaire réunissant Renaudie, La Plaine et Champberton, avec 2 432 habitants en 2018.

Voies de communication et transports

Voies routières

Depuis le milieu des années 1960, Saint-Martin-d'Hères est traversée par la Rocade sud de Grenoble. Elle compte trois sorties (Campus, avenue Gabriel-Péri, SMH-Centre). La route nationale N 87 part du sud et continue jusqu'au nord de la ville, séparant celle-ci en deux parties.

La ville n'échappe pas aux difficultés de la circulation routière de la métropole grenobloise aux heures de pointe. Elle contient en effet de très grandes artères comme l'avenue Gabriel-Péri et l'avenue Ambroise-Croizat qui traversent la ville d'est en ouest, jusqu'au centre de Grenoble, et servent d'entrée dans la ville à de nombreux Grenoblois.

Transports en commun

La commune est reliée au centre-ville de Grenoble grâce au bus et au tramway.

Saint-Martin-d'Hères est desservie par trois lignes de tramway (B, C, et D). Les lignes C et B se réunissent dans le campus, qu'elles traversent sur toute sa longueur. La ligne D parcourt le centre de la ville.

Toponymie

Le nom Saint-Martin est issu du nom du saint catholique romain Saint-Martin du IVe siècle, évêque de Tours, saint-patron de la paroisse Saint-Martin (puis Saint-Martin-d'Hères). Le nom « Hères » vient de hèra, le marécage. Jusqu'au début du siècle dernier, marais et marécages occupaient le site et ce village de paysans, à l'orée de champs inondables, était encore loin de Grenoble. Située dans les méandres de l'Isère, rivière crainte pour ses crues, la commune fut aussi appelée Saint-Martin des Marais, ainsi que Hères-la-Montagne pendant la période révolutionnaire, qui supprimait volontiers toutes les références religieuses dans les toponymes.

Histoire

Le premier habitat de Saint-Martin d'Hères se trouve le long de la voie romaine qui liait Cularo à Briançon, en passant par Poisat et Vizille. Il s'agit d'une halte sur le coteau de la colline du Murier, surélevée par rapport à la plaine de marais et de roseaux,.

Entre 1080 et 1132, l'église Saint-Martin est nommée pour la première fois dans le cartulaire de Saint-Hugues. Autour du 1100, la commune est créée à partir de la paroisse Saint-Martin.

Durant le Moyen Âge, la plaine est administrée soit par les seigneurs qui possedaient le château féodal de Gières, soit par l'évêque de Grenoble, qui a sa résidence estivale au Château de la plaine. La seigneurie de Saint-Martin d'Hères est déclarée dans le mandement de Vizille en 1371.

En 1488, l'évêque de Grenoble, oncle de Pierre Terrail de Bayard, y fait construire un couvent des Minimes. À la mort du célèbre chevalier, sa dépouille y est déposée.

Durant le XVe siècle, la seigneurie de Saint-Martin d'Hères appartient à Jean et Guigues Villar ; à partir de 1591 c'est François de Bonne, duc de Lesdiguières qui la possède.

À la fin du XIXe siècle, la ville connaît son premier développement avec l'industrialisation du quartier de la Croix-Rouge. De nombreuses usines s'ouvrent, dont Neyret-Brenier (futur Neyrpic) en 1900, puis la biscuiterie Brun (1914-1915), l'une des plus importantes d'Europe. Ces deux usines implantées le long de l'avenue Ambroise Croizat ont fermé, en 1967 pour la première et en décembre 1990 pour la seconde.

Les années 1950 et 1960 marquent le début d'une nouvelle ère : l'explosion démographique, le besoin d'aménagement urbain et l'installation du domaine universitaire de Grenoble en partie sur son territoire vont modifier la physionomie de la ville.

Politique et administration

En 2010, la commune de Saint-Martin-d'Hères a été récompensée par le label « Ville Internet @@@@@ ».

Administration locale

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Liste des maires

La liste des maires successifs de Saint-Martin-d'Hères est découpée en deux parties, avant et après la Libération.

Liste des maires successifs de Saint-Martin-d'Hères Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1767 1789 Charles Imbert-Desgranges    
1789 1794 Étienne Carny    
1794 1794 Pierre Mérand    
1794 1795 Antoine Heurard    
1795 1799 Charles Étienne Imbert-Desgranges   Conseiller à la Cour royale de Grenoble
1799 1808 Étienne Carny    
1808 1815 Scipion Imbert-Desgranges    
1815 1815 Jean Mermier    
1815 1826 Jean-Baptiste Bariot Delile    
1826 1831 Royer-Dupré    
1831 1835 Edmond Heurard    
1835 1846 Joseph Piloque    
1846 1870 Honoré Victor Perrin    
1871 1878 Frédéric Périer    
1878 1879 Pierre Raffin    
1879 1882 Eugène Riban    
1882 1884 Pierre Louis Turc    
1884 1896 François Gay    
1896 1900 Docteur Joseph Berthollet    
1900 1902 Antonin Camand    
1902 1904 Eugène Chaix    
1904 1908 Docteur Joseph Berthollet    
1908 1912 Victor Laurent    
1912 1918 Antonin Camand    
1919 1925 Victor Laurent    
1925 1935 Auguste Beau    
1935 1938 Alexis Jourdan socialiste  
1938 1940 Eugène Chavant
(1894-1969)
SFIO Ouvrier métallurgiste, puis cafetier
1940 1941 César Caillat    
1941 1943 Henri Gérente    
Les données manquantes sont à compléter.
  Liste des maires successifs depuis la Libération
Période Identité Étiquette Qualité
1944 1944 Commandant Crut    
1944 mai 1945 Eugène Chavant SFIO Ancien chef civil du maquis du Vercors
mai 1945 mars 1959 Fernand Texier PCF Artisan électricien, résistant du groupe MOI, père du philosophe Jacques Texier
mars 1959 mars 1971 Étienne Grappe
(1908-1981)
PCF Instituteur, suppléant du député Jean Giard. Époux de la députée Élise Grappe.
mars 1971 décembre 1998 Joseph Blanchon PCF Conseiller général de l'ancien canton de Saint-Martin d'Hères (1973-1985)
puis du canton de Saint-Martin-d'Hères-Sud (1985-1999)
février 1999 avril 2014 René Proby PCF Conseiller général du canton de Saint-Martin-d'Hères-Nord (1998-2015)
avril 2014 En cours David Queiros PCF Fonctionnaire
Conseiller départemental du Canton de Saint-Martin-d'Hères depuis 2015

Tendances politiques et résultats

Article connexe : Élections municipales de 2014 en Isère.

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage auprès d'un échantillon d'adresses représentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans,.

En 2021, la commune comptait 38 454 habitants, en diminution de 0,06 % par rapport à 2015 (Isère : +2,71 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6187716167607268251 1071 0781 040
Évolution de la population  , suite (1)
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0701 0661 2801 3251 4701 5461 7101 6411 781
Évolution de la population  , suite (2)
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 7761 8741 9882 5083 2564 6565 6335 9446 839
Évolution de la population  , suite (3)
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
14 45333 60538 05235 18834 34135 77735 21737 12638 634
Évolution de la population  , suite (4)
2021 - - - - - - - -
38 454--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999 puis Insee à partir de 2006.) Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement

Il y a dans la commune treize écoles maternelles et douze écoles élémentaires. Trois collèges et un lycée polyvalent (général, technologique et professionnel), nommé Pablo-Neruda, sont aussi situés sur le territoire communal.

Saint-Martin-d'Hères abrite également la majeure partie du domaine universitaire de Grenoble, dans sa partie nord, ainsi que Polytech Grenoble, située à côté de la mairie.

Sports

Handball

Le Grenoble Saint-Martin-d'Hères Métropole Isère Handball est le principal club de sport de Saint-Martin-d'Hères. L'équipe première évolue en Proligue.

Rugby L'ESSM ASPTT Saint-Martin-d'Hères a été finaliste du championnat de France de 1re série en 2011. Escalade L'Espace Vertical Saint Martin d'Hères est une salle d'escalade de 1 900 m2 et 14 mètres de haut. 300 voies de couleur sont à disposition du public. Sports d'eau centre aquatique Aquatlantis.

Lieux de cultes

Culte catholique

La commune est rattachée à la paroisse Saint Thomas, qui couvre également Gières et Venon. Les lieux de culte en dépendant sont les suivants

L'ancien couvent du Bon Pasteur (voir Château de la plaine) et le couvent Notre Dame de la Délivrande sont également rattachés à la paroisse Saint Thomas.

Culte orthodoxe

En 2017, l'Association cultuelle orthodoxe roumaine "tous saints" Grenoble a racheté au diocèse catholique l'église Saint-Maurice, située place Paul Éluard, en conservant son nom,. Après sa rénovation, sa consécration selon le rite orthodoxe roumain a eu lieu le 19 mai 2018.

Culte musulman

Depuis 2015, la communauté musulmane dispose d'une nouvelle mosquée, nommée Omar ibn al-Khattâb, au nord du quartier Renaudie, inaugurée le 24 octobre 2015.

Économie

La commune fait partiellement partie de l'aire géographique de production et transformation du « Bois de Chartreuse », la première AOC de la filière Bois en France.

Zone commerciale

L'avenue Gabriel-Péri est longée des deux côtés par une longue zone commerciale. Concessionnaires d'automobiles, revendeurs en tout genre, grandes enseignes, grandes surfaces (Géant, Darty, Castorama...), vêtements, sport, brasserie. De plus, l'installation du magasin Lapeyre et l'ouverture du magasin Ikea, le long de la Rocade Sud constituent la création d'une nouvelle zone commerciale appelée « Porte du Grésivaudan ». Proche du centre de Grenoble, ce site se trouve au cœur du réseau de tramway, de part et d'autre de l'avenue Gabriel-Péri. Il englobe notamment la clinique Belledonne, l'hypermarché Casino, l'entrée numéro un du campus et les halles Neyrpic, futur centre commercial Neyrpic dont l'ouverture est prévue en 2022,. Fin 2017, la zone commerciale est touchée par la vague d'incendies criminels à Grenoble avec la destruction du garage Euromaster.

Viticulture

Saint-Martin-d'Hères est une commune viticole du département de l'Isère, à ce titre elle est autorisée à produire l'IGP Isère (rouge, blanc et rosé).

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Patrimoine religieux Couvent des Minimes Article détaillé : Couvent des Minimes de la plaine. Le couvent des Minimes près de l'arrêt Édouard Vaillant du tram D

On trouve à Saint-Martin-d'Hères le couvent des Minimes de la plaine, monument historique inscrit par arrêté du 17 mai 1982, datant du XVe siècle. Il a abrité des sépultures de la noblesse locale dont celle du chevalier Bayard.

Couvent Notre-Dame de la Délivrande Article détaillé : Couvent Notre-Dame de la Délivrande. Patrimoine civil Mémoriaux

Saint-Martin-d'Hères possède plusieurs monuments aux morts. Parmi d'autres, le monument sur la place de l'église Saint-Martin, le monument au maquis du Vercors, le long de la route du Maquis, le monument aux morts au Mûrier et le monument dédié par la commune « à ses enfants morts pour la France » devant le groupe scolaire Joliot-Curie, sur l'avenue Jean-Jaurès.

La ville, qui abrite une importante communauté arménienne, a également une Place du 24 avril 1915, en mémoire du génocide perpétré par le gouvernement Jeune-Turc. Au centre de la place s'élève la sculpture Éternité par l'artiste R. Toros.

Le domaine universitaire Article connexe : Domaine universitaire de Grenoble. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Depuis 2003, la bibliothèque Interuniversitaire est labellisée « Patrimoine du XXe siècle » de l'Isère.

Place centrale du Campus, à gauche la bibliothèque universitaire des sciences, à droite, l'amphi Louis-Weil Château de la plaine

Le château de la plaine, qui date du Moyen Âge, fut l'ancien château fort des évêques de Grenoble. Devenu ensuite couvent, il abrite au XXe siècle une maison de retraite médicalisée, dite « du Bon Pasteur », ouverte à la visite durant les journées du Patrimoine,,.

Patrimoine culturel

L'Espace Vallès situé au 14, place de la République.

L'Espace Vallès est la galerie municipale de la ville de Saint-Martin-d'Hères. Ouvert depuis 1990 et spécialisé dans l'art contemporain. Il accueille de nombreux artistes nationaux et internationaux.

L'heure bleue est une salle festive et de spectacles qui accueille une multiplicité de formes artistiques.

Le Service de la lecture publique de l'Isère est un service du Département de l'Isère directement rattaché à la Direction de la culture et du patrimoine. Le service est implanté aussi à Bourgoin-Jallieu.

Espaces verts et fleurissement

En mars 2017, la commune confirme le niveau « une fleur » au concours des villes et villages fleuris, ce label récompense le fleurissement de la commune au titre de l'année 2016.

L'Arboretum Robert Ruffier-Lanche, d'un hectare et de propriété de l'Université Joseph Fourier, est un site classé.

Personnalités liées à la commune

Cristobal Huet.

Héraldique et logotype

Blason de Saint-Martin-d'Hères

Les armes de Saint-Martin-d'Hères se blasonnent : D'azur à la chaîne de montagnes de trois pics d'argent mouvant des flancs, le pic du milieu plus élevé, au jeune chamois d'or arrêté sur une terrasse de sinople chargée d'un livre ouvert aussi d'or et d'une plume du même brochant en barre sur le livre.

Les couleurs de la ville sont le bleu pour l'espace, le vert pour la terre nourricière, l'or pour la richesse intellectuelle et la vie. L'animal représenté est un hère, un jeune cerf entre 6 mois et 1 an.

La commune s’est en outre dotée en 2015 d’un nouveau logotype qui remplace le blason défini en 1964 pour sa communication.

Logotype de Saint-Martin-d'Hères

Notes et références

Notes et cartes

  1. Une unité urbaine est, en France, une commune ou un ensemble de communes présentant une zone de bâti continu (pas de coupure de plus de 200 mètres entre deux constructions) et comptant au moins 2 000 habitants. Une commune doit avoir plus de la moitié de sa population dans cette zone bâtie.
  2. Dans une agglomération multicommunale, une commune est dite de banlieue lorsqu'elle n'est pas ville-centre, à savoir que sa population est inférieure à 50 % de la population de l’agglomération ou de la commune la plus peuplée. Dans le cas de l'unité urbaine de Grenoble, il y a une ville-centre et 37 communes de banlieue.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  5. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.
  6. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 15 juillet 2023).

Références

  1. Les origines sur le site de la mairie de Saint-Martin-d'Hères
  2. Histoire des communes de l'Isère 1988, p. 164
  3. Hier et aujourd'hui, site de la mairie de Saint Martin d'Hères, accès le 22 mars 2015.
  4. Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ 18 juin 2010 (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le 8 janvier 2024)
  5. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le 8 janvier 2024)
  6. « Orthodromie entre Saint-Martin-d'Hères et Le Versoud », sur fr.distance.to (consulté le 8 janvier 2024).
  7. « Station Météo-France « Grenoble - Lvd », sur la commune du Versoud - fiche climatologique - période 1991-2020 », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le 8 janvier 2024)
  8. « Station Météo-France « Grenoble - Lvd », sur la commune du Versoud - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le 8 janvier 2024)
  9. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, novembre 2022 (consulté le 8 janvier 2024)
  10. « La grille communale de densité », sur insee,fr, 28 mai 2024 (consulté le 28 juin 2024).
  11. « Unité urbaine 2020 de Grenoble », sur insee.fr (consulté le 28 juin 2024).
  12. Insee, « Métadonnées de la commune de Saint-Martin-d'Hères ».
  13. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Grenoble », sur insee.fr (consulté le 28 juin 2024).
  14. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, 21 octobre 2020 (consulté le 28 juin 2024).
  15. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 28 avril 2021).
  16. placegrenet.fr du 15 décembre 2016, L’imposant pôle commercial Neyrpic pourrait ouvrir au printemps 2020.
  17. Écoquartier Daudet sur le site web de la ville
  18. PLU de la Ville
  19. « Site de la ville »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 4 février 2015)
  20. Corine Lacrampe, Saint-Martin d'Hères, La métamorphose d'un marais, Isère Mag #20, mars/avril 2019, page 30.
  21. Quartier Prioritaire : Renaudie - Champberton - La Plaine sur sig.ville.gouv.fr
  22. Jean-Claude Bouvier, Noms de lieux du Dauphiné, Paris, éd. C. Bonneton, 2002, (ISBN 2862532991).
  23. « Notre histoire », sur saintmartindheres.fr, Ville de Saint-Martin-d'Hères (consulté le 3 septembre 2017).
  24. Roger de Figuères, Les Noms révolutionnaires des Communes de France, Paris, Société de l'histoire de la Révolution Française, 1901 (lire en ligne).
  25. Palmarès 2010 des Villes Internet sur le site officiel de l'association. Consulté le 17/12/2009.
  26. Comité d'usagers de la Maison de quartier Romain Rolland, Le village, autrefois : Histoire d'un quartier, Ville de Saint-Martin-d'Hères, direction du Patrimoine, mai 1993, 56 p., p. 22
  27. Michel Etiévent et al.
  28. Jacques Girault, « GRAPPE Etienne, Augustin », sur Le Maitron, 8 avril 2010 (consulté le 12 décembre 2023).
  29. « Résultats municipales 2020 à Saint-Martin-d'Hères », sur lemonde.fr (consulté le 29 juillet 2020).
  30. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  31. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  32. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  33. Espace Vertical Saint Martin d'Hères, www.isere-tourisme.com, accès 22 mars 2015
  34. Aquatlantis centre aquatique, www.isere-tourisme.com, accès 22 mars 2015
  35. « Paroisse Saint Thomas à SAINT MARTIN D'HERES », sur Eglise info (consulté le 11 novembre 2015).
  36. « Saint-Maurice : A la rencontre de la communauté orthodoxe roumaine de l'Isère »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur rcf.fr (consulté le 28 janvier 2019).
  37. Toti Sfintii, « Lumina Lumii: Cumpărarea unui nou locaș de cult pentru parohia "Toți Sfinții" din Grenoble », sur Lumina Lumii, 10 décembre 2017 (consulté le 28 janvier 2019).
  38. « Consécration et Dédicace de l’Eglise Orthodoxe Roumaine „Saint Maurice” | LE CONSULAT GENERAL DE ROUMANIE à Lyon », sur lyon.mae.ro (consulté le 28 janvier 2019).
  39. « Inauguration de la mosquée Omar ibn Al Khattab - Mosquée Omar ibn al Khattab », sur mosquee-omar.com (consulté le 11 novembre 2015).
  40. Cahier des charges de l’appellation d’origine « Bois de Chartreuse », homologué par l’arrêté du 23 octobre 2018 publié au JORF du 31 octobre 2018, Bulletin officiel du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation, n° 2018-46 (.PDF).
  41. « Porte du Grésivaudan sur ville-st-martin-dheres.fr »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 4 février 2015)
  42. constructioncayola.com du 1er mars 2016, Grenoble : les usines Neyrpic laissent place à un "hot spot".
  43. apsysgroup.com
  44. « Vin Saint-Martin-d'Hères », sur vin-vigne.com, 2012 (consulté le 30 novembre 2012).
  45. « Patrimoine »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur saintmartindheres.fr, https://plus.google.com/102700277279869132496 (consulté le 11 novembre 2015).
  46. « Couvent des Minimes (ancien) », notice no PA00117260, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  47. « Les labels patrimoine en Isère », sur isere-patrimoine.fr, Conseil Général de l'Isère (consulté le 4 août 2014).
  48. Eric Tasset, Châteaux forts de l'Isère : Grenoble et le nord de son arrondissement, Belledonne, 2005, 741 p. (ISBN 2-911148-66-5), pp. 476-479
  49. « Château de la plaine - Saint Martin d'Hères », chateau.over-blog.net (consulté le 3 février 2015).
  50. « Patrimoine médiéval »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Ville de Saint-Martin-d'Hères (consulté le 3 février 2015).
  51. « Les villes et villages fleuris > Isère », sur le site officiel du « Concours des villes et villages fleuris » (consulté le 7 août 2017).
  52. « Arboretum Robert Ruffier Lanche (1 ha) », sur parcsetjardins.fr (consulté le 7 août 2014).
  53. Georges Salamand, Saint-Martin-d'Hères et la famille Périer-Teisseire de 1745 à 1842, Cahiers de l'Association pour le Musée de Saint-Martin-d'Hères, avril 1980, p.13-32
  54. Armoires de Saint-Martin d'Hères, emblemes.free.fr, accès le 22 mars 2015
  55. « Logos »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le site internet de la commune (consulté le 31 juillet 2015).

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes