Siège et bataille de Thionville

Apparence déplacer vers la barre latérale masquer Siège et bataille de Thionville Description de cette image, également commentée ci-après La bataille de Thionville par Pieter Snayers Informations générales
Date 7 juin 1639
Lieu Thionville
Issue Victoire espagnole
Belligérants
Drapeau de l'Espagne Monarchie espagnole Drapeau du royaume de France Royaume de France
Commandants
Ottavio Piccolomini Manassès de Pas de Feuquières
Forces en présence
14 000 fantassins
6 000 cavaliers
9 000 fantassins
2 600 cavaliers
Pertes
1 500 morts et blessés 6 000 morts et blessés
3 000 prisonniers

Guerre de Trente Ans

Batailles

Guerre de Trente Ans   Données clés
Coordonnées 49° 21′ 32″ nord, 6° 10′ 09″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France) Siège et bataille de ThionvilleSiège et bataille de Thionville
Géolocalisation sur la carte : Lorraine
(Voir situation sur carte : Lorraine) Siège et bataille de ThionvilleSiège et bataille de Thionville
Géolocalisation sur la carte : Moselle
(Voir situation sur carte : Moselle) Siège et bataille de ThionvilleSiège et bataille de Thionville

Le 7 juin 1639, une armée hispano-impériale sous le commandement d'Ottavio Piccolomini détruisit l'armée française de Manassès de Pas de Feuquières, qui assiégeait la ville de Thionville.

Forces en présence

Drapeau du royaume de France Royaume de France

7 régiments d'infanterie (8 000 à 9 000 hommes) Cavalerie

2 600 cavaliers

Conséquences

Manassès de Pas de Feuquières, blessé dans les combats, fut capturé par les forces espagnoles, et mourut en captivité.

En reconnaissance de sa victoire, Ottavio Piccolomini fut fait duc d'Amalfi par la couronne espagnole le 28 juin.

Quatre ans plus tard, en 1643, le duc d'Enghien paracheva sa victoire à Rocroi en mettant le siège devant Thionville, qui capitula après une féroce défense de la garnison espagnole.

Notes et références

  1. Les régiments disparus après la guerre de Trente Ans

Voir aussi