Frappe au marteau

Apparence déplacer vers la barre latérale masquer Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus.Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus.

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références ».

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?

Fresque de la casa Vettii à Pompéi datant d'avant l'an 79 : à gauche, un putto frappe au marteau des monnaies. Ancien bas-relief sculpté figurant la frappe au marteau, Rostock.

La frappe au marteau est l'un des plus anciens procédés de frappe principalement utilisé pour la fabrication des pièces de monnaie, et ce, jusqu'au début du XVIIe siècle.

L'autre procédé, la monnaie coulée, passe par le moulage et la fonderie.

Procédé

Inconvénients

Le procédé donnait donc des monnaies de qualité très inégale, qui ne présentait pas toujours au mieux l'autorité monétaire.

Ensuite, pour augmenter la production, les monnaies étaient produites à partir d’une bande de métal à la bonne épaisseur, puis découpées. La méthode du monnayage au marteau a démontré qu’il était difficile de fabriquer des monnaies d’un diamètre toujours régulier et les monnaies étaient sujettes à la rognure, quand des gens peu scrupuleux taillaient les bords du métal précieux parce qu’il était difficile de déterminer le diamètre exact d’origine. Ou aussi, quand les monnaies étaient mises dans une bourse qui était vivement agitée pour produire un peu de poussière métallique qui restait au fond.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes